ExpelliarmusConnexion
-53%
Le deal à ne pas rater :
-110€ sur le Casque gaming sans fil Corsair Virtuoso WL Blanc ...
99 € 209 €
Voir le deal

descriptionUne rentrée glaciale | November EmptyUne rentrée glaciale | November

more_horiz

Novy n'est pas une novice


Phoebe est le premier à quitter le local de Magie anciennes lorsque l’heure de cours est terminée, mais ce n’est pas parce qu’il a une destination précise où se rendre… En fait, il sort par la porte et s’appuie nonchalamment au mur de pierre en face de celle-ci, détaillant à leur sortie chacun des étudiants avec qui il partagera de nombreuses frustrations dans ce cours, semble-t-il. Disons que l’impression glaciale que leur professeur lui avait laissée n’avait rien pour le motiver dans ses cours. Regrettait-il déjà son choix de cursus? Pas vraiment, non, mais disons que c’était un premier cours qui ne l’enchantait guère pour l’instant.

Quelques clins d’œil sont lancés à la dérobée, des sourires sont échangés, des salutations envoyées… et d’autres sont ignorés. Dans sa classe il y a des simples connaissances, des amis, des… conquêtes… bref, toute sorte de personnes. Puis, il y a elle

-Hey, Ember! lance-t-il soudainement, sachant pertinemment qu’elle déteste ce surnom, mais Phoebe ne peut s’en empêcher, car il trouve que « Novy » ressemble à « Novice », et pour ce qu’il en sait… elle n’en est définitivement pas une. T’es à la traîne aujourd’hui, avoue que tu restais derrière juste pour moi, lui roucoule-t-il avant de lui tendre galamment le bras comme s’ils avaient un rencart.

Ce qui n’était pas le cas, mais au fond, qui s’en souciait? Certainement pas Malefoy, ce n’était pas comme s’il avait tendance à demander avant d’imposer sa présence à qui que ce soit. Si on ne désirait pas de lui, il fallait le dire, haut et fort, parce que quand il avait une idée dans la tête, ce n’était pas ailleurs, disons!

D’un geste décontracté, Phoebe repousse de sa main libre les mèches de toutes les couleurs de l’arc-en-ciel qui tombent devant ses yeux, offrant son sourire le plus charmeur à son amie. Une des rares qui ne s’offusquait pas qu’il ne l’ait pas « rappelée », qui n’avait pas eu la stupidité de s’enticher de lui alors que sa réputation de libertin n’était plus à refaire. C’était surement pourquoi il l’aimait bien, elle portait aussi peu d’importance à leur relation que lui : ils étaient amis, un point c’est tout. Et plus quand ça faisait leur affaire, et c’était parfait ainsi.

-Est-ce que je suis le seul que cet Oyster a donné envie d’aller me pendre aujourd’hui? soupire-t-il en faisant exprès de massacrer le nom de leur professeur de magies anciennes. Qui aurait cru qu’une matière qui s’annonçait si extraordinaires allait nous être enseignée par un mec aussi glacial. Il a de la chance d’avoir un corps de rêve, car il n’a définitivement pas le moindre charisme. Ça devrait être un critère d’embauche à Poudlard tu ne penses pas?

descriptionUne rentrée glaciale | November EmptyRe: Une rentrée glaciale | November

more_horiz
Bon ce premier cours de magie ancienne était navrant. On ne pourrait pas vraiment s’amuser avec un professeur aussi coincé du cul. Cela risquait d’être un cours que je n’apprécierais pas des masses selon moi. Je soupirais agacée ayant choisi cette matière en ayant pris le cursus par défaut. On va dire que je ne m’attendais pas vraiment à ce que ce soit aussi comment dirais-je...je n’ai pas de mot en fait. Je suis blasée.

Je prends mes affaires et sort en soupirant étant déjà lasse de devoir supporter cette matière à cause du prof. Enfin, j’imagines qu’il faut pleins de gens différents. Mais bon, ceux qui n’étaient pas comme moi était bien souvent ennuyeux à mourir. Les gens étaient trop coincés et attendaient toujours trop des uns des autres. Moi je prenais ce qui venais point barre et je me faisais pas de nœuds au cerveau pour rien. Je comprenais parfois ce que pouvait endurer les hommes certaines filles se prenaient tellement le chou pour des conneries que s’en était stupide et puérile même parfois.

Je sortais finalement de la salle et un surnom que je détestais fut prononcé. Une seule personne m’appelait comme ça c’était lui.

Holà Bibi !

Je rigolais face à ses paroles. A la traîne, oui ce n’était pas faux mais fallait aussi dire que j’étais perdue dans mes pensées ce qui n’arrivait pas forcément souvent.

Tu serais bien content que je te fasses cet honneur et non c’est pas pour toi. Je réfléchissais au cours chiant qu’on vient d’avoir.

Il me tend son bras et je souris tandis que je prends son bras m’accrochant à lui. Phoebe était quelqu’un d’entier et surtout le genre de mec qui savait ce qu’il voulait et qui ne passait pas par quatre chemins pour l’obtenir. On se ressemblait énormément sur beaucoup de choses. D’ailleurs, c’était un des seuls qui ne me pourchassait pas à longueur de temps pour que je le revois où le rappelle. Les autres avaient tendance à être bien collant. Lui l’était mais ponctuellement parlant. Quand il avait envie d’attention il te le montrait et si toi tu n’avais pas envie eh bien fallait être cash tout simplement.

Il n’était clairement pas un mauvais bougre. Et je l’aimais bien. C’était un ami maintenant surtout même si ça nous arrivait de faire des folies ensemble de temps à autres. Après tout, si on peut joindre l’utile à l’agréable de temps en temps pourquoi se priver ?

Nous sommes d’accord, j’avais envie de me jeter par la fenêtre personnellement. Je sais pas pourquoi il a jouer avec les balai hier soir mais il s’en est enfoncé un trop profond si tu vois ce que je veux dire ! dis-je hilare.

Je réfléchis à ses dires.

Ouais un beau corps et un charisme comme on en fait plus. Peu de prof réponde à ce critère du moins masculin. Faut dire aussi qu’on à quand même pas mal de meuf depuis quelques années, non ?

Je réfléchis.

A la limité le professeur Craig est pas trop mal, mais un peu trop fin, efféminé à mon goût. Cela manque de muscle. C’est quand même mieux un peu de musculature pour certaines positions ~.

Ouais j’étais clairement souvent dans les sous-entendus mais c’était tellement plus marrant que de dire crûment les choses. Et avec Phoebe on se comprenait vu qu’on s’était tester tout deux à ce niveau-là d’intimité.

Je lâche son bras venant m’étirer et bailler ce prof m’ayant vraiment donner un sacré coup de barre.

Cela te dit de faire une nouvelle connerie ? Personnellement, j’en ai pas fait depuis quoi

Je regarde ma montre et prends un air offusqué.

Déjà vingt-quatre heures ! Tu te rends comptes ? Faut que je trouve un nouveau truc marrant à faire !

descriptionUne rentrée glaciale | November EmptyRe: Une rentrée glaciale | November

more_horiz

Horaire bien rempli


« Bibi » n’était pas exactement le surnom le plus viril qu’un amant aimant entendre au lit, mais comme Phoebe n’était pas particulièrement la définition même de la virilité et qu’ils n’étaient présentement pas au lit, c’était vivable. D’autant plus qu’il s’agissait de November, et qu’il venait de l’embêter en utilisant un diminutif qu’elle détestait, alors c’était franc jeu. Celle-ci lui prend de toute façon le bras sans rechigner, acceptant la petite moquerie et le sourire sarcastique de son ami de longue date, en lui assurant qu’elle ne traînait pas pour lui, contre toutes attentes, mais seulement car elle était trop préoccupée à réfléchir à quel point elle avait trouvée ennuyant leur premier cours. Justement, il s’était imaginé qu’elle se serait enfuit en courant dès la fin de la classe!

-Ah, ça, par contre, je jure solennellement que je ne suis pas responsable, pour une fois! affirme-t-il avec un sourire coquin aux lèvres en levant une main en l’air pour appuyer son propos, lorsque November se demande pourquoi leur professeur s’est enfoncé un balai dans le derrière. Enfin, pas encore… je ne dirais certainement pas non s’il le demandait poliement, bien que je doute que ce soit dans ses cordes, la politesse… grommelle-t-il en levant un sourcil en l’air, avec une moue ennuyée. Et puis, je les préfère aussi un peu moins velus, mais bon, c’est un détail qui se corrige, au contraire de son attitude de merde.

Eh bien, il était vrai que beaucoup de femmes avaient rejoint le personnel enseignant de Poudlard dans les dernières années, ce qui n’était pas trop mal à la réflexion, elles étaient souvent plus agréables que leurs équivalents masculins, trop sévères. Mais pour ce qui était du professeur Craig, Phoebe fit mine de s’offusquer, fronçant les sourcils et se retournant vers son amie d’un air vexé, une main exagérément posée sur sa poitrine à la manière d’une dame choquée.

-Et qu’as-tu exactement contre les mecs efféminés? S’exclame-t-il d’un ton volontairement plus aigu, renvoyant vers l’arrière, d’un geste de la tête peu subtile, sa chevelure arc-en-ciel du jour. Y-a-t-il la moindre position que nous avons tenté et qui ne t’a pas contenté faute de musculature, Ember?, insiste-t-il en appuyant sur le surnom détesté.

La jeune femme se détache alors de lui pour bailler et prétendre qu’il y a trop longtemps qu’elle n’a pas fait de conneries, presque toute une journée en fait, ce qui fait rigoler Phoebe, qui ne l’avait jamais connue si « sage ».

-À ce point? Fait gaffe on pourrait te renvoyer chez les Poufsouffle si tu continues d’être aussi tranquille. Enfin, pour ce qui est de participer à tes conneries, ça dépend de l’intelligence de celle-ci. En bonne Gryffondor, je trouve que tes plans manquent souvent trop de subtilité pour la grâce d’un Serpentard, vous faites des très piètres génies du crimes, vous les rouges, alors à moins que tu puisse me garantir que je n’aurais pas d’heures de colle… Pas que j’ai envie de passer pour un enfant de chœur, tu le sais bien, j’ai simplement un emploi du temps trop bien rempli pour gaspiller la moindre minute de mon existence cloîtré entre quatre murs…

Et il ne parlait pas de son horaire de cours, mais plutôt de ses activités extracurriculaires… Il fallait bien entretenir sa réputation de volage, non?



Dernière édition par Phoebe Malefoy le Jeu 7 Oct - 19:24, édité 1 fois

descriptionUne rentrée glaciale | November EmptyRe: Une rentrée glaciale | November

more_horiz
Il ne semblait pas plus que ça incommodé par le surnom que je lui avais trouvé. Mais il savait que je n’aimais pas Ember alors il cherchait aussi faut dire. On se donnait chacun un surnom qui ne plaisait pas spécialement à l’autre, mais c’était une autre manière de nous taquiner. De toute façon, c’était tout le temps comme ça entre nous. On s’envoyait en l’air ou on se cherchait de diverses manières ou bien alors j’arrivais à le faire agir de manière conne avec moi. Il fallait juste qu’il ne soit pas impliqué avec des profs ou autre après tout il était préfet ça ne le faisait pas des masses de faire de la merde devant eux...

J’aurais sûrement préféré. On risque de vraiment se faire chier durant plusieurs heures cette année ne serait-ce qu’avec ce cours. Pourquoi je suis venu dans ce cursus déjà ?

Je soupirais et haussais les épaules m’en fichant en fait. C’était fait à présent.Je le regarde en haussant un sourcil en mode t’es sérieux ?!

Bibi...je savais pas que tu faisais dans les papy velus. Même s’il était poli avec moi il pourrait se la mettre sur l’oreille. Hors de question. Beaucoup trop chiant ce type, je finirais par m’endormir durant l’acte avec un peu de chance. Et si ce n’est pas moi qui m’endors c’est lui qui ferait un AVC je ne veux pas avoir sa mort sur la conscience parce que je serais trop bonne pour lui ~ dis-je hilare.

Je parlais ensuite du professeur Craig qui était quand même largement mieux que ce type tout du moins plus agréable. Mais il était vrai que ça manquait tout de même de muscle et de virilité chez lui. Je rigolais en voyant l’air choqué de Phoebe.

Exactement ce que tu viens de faire...Tu penses un peu trop à ton apparence. Tu touches tout le temps tes cheveux peut-être même plus que moi. Bientôt tu mettras plus de maquillage que moi... dis-je en rigolant et lui tirant la langue.

Je souris et hausse les épaules face à sa question, réfléchissant.

C’est pas faux. Tu es un bon coup, mais bon tu n’es pas le meilleur que j’ai eu non plus redescend un peu sur terre petit Bibi ~

Je finis par me détacher de mon ami tandis que je réfléchissais à quelle connerie je pouvais prétendre pour aujourd’hui me disant que 24h sans bêtises ce n’était pas moi.

Tu es un pétochard Phoebe. De l’aventure et du risque. S’il n’y a pas d’heure de colle à la clé ce n’est pas une bonne connerie tu vois ? Bref, avant que tu m’interrompes je pensais à faire une embrouille au prof de magie ancienne. Après tout vu comment il est coincé, ça lui ferait du bien de sortir son balai avec une petite boutade ~

Je souris tandis que je me demandais le comment on pouvait faire pour faire en sorte que ça passe bien.

Tu aurais une idée pour qu’on s’amuse à ses dépens peut-être ? J’avais pensé aux conneries qui se font souvent aux japons contre les profs. Mettre la brosse du tableau pleine de craie au-dessus du chambranle de la porte et qu’il lui tombe sur le coin de la gueule quand il ouvre celle-ci. Simple et efficace, non ?

Je le regarde voyant ce qu’il en pensait et attendant de savoir s’il avait mieux à proposer comme solution s’il n’était pas d’accord avec mon idée.

descriptionUne rentrée glaciale | November EmptyRe: Une rentrée glaciale | November

more_horiz

Smoky eyes


-Parce que tu savais que j’y serais et tu ne pouvais pas te passer de moi, roucoule Phoebe avec une œillade à l’attention de November lorsqu’elle s’exaspère et se demande pourquoi elle a choisis ce cursus et ce cours. Puis, « Magie Ancienne », ça avait son charme, jusqu’à cet avant-goût à la con.

Bon, la première impression n’était pas toujours relative, ils pouvaient bien faire un effort pour apprendre à connaître leur nouveau professeur, mais il fallait admettre que, pour l’instant, ce n’était pas gagné. Et ils en avaient pour minimum trois ans, peut-être cinq s’ils visaient les MASTER, avec cette ennuyeuse créature? Le préfet espérait presque que quelqu’un lui fasse perdre la boule jusqu’à ce qu’il démissionne…

Malefoy rigole lorsque Christmas traite leur professeur de papy et affirme qu’il ne tiendrait pas le coup avec eux, qu’il ferait probablement une attaque avant la fin de l’acte, ou qu’il s’endormirait, ce qui constituait un scénario aussi peu ragoûtant. Certes, Thorkellsson n’était pas une jeunesse, mais Phoebe ne le considérait pas comme un vieillard non plus.

-Oh, je t’en prie! Ce n’est pas encore une vieille croûte toute desséchée, tu l’as dit toi-même qu’il avait un beau corps, et puis l’expérience, ça ne compte pas pour du beurre.

Il va sans dire que jamais le jeune Serpentard ne coucherait avec un de ses professeurs, il trouvait ça particulièrement dégoûtant, pas pour leur âge, seulement pour leur rapport d’autorité envers lui, c’était malsain à son avis, mais ça ne l’empêchait pas d’en rigoler de temps en temps…

La Gryffondor se moque alors de ses manies un brin efféminées, plaidant qu’il jouait trop avec ses cheveux et portait plus de maquillage qu’elle, ce qui… n’était pas faux. Mais elle ne devait pas détester cela autant qu’elle le prétendait, vu le nombre de fois où ils s’étaient envoyés en l’air ensemble… et le fait qu’ils le faisaient encore, quand ça leur disait bien! Phoebe affiche un sourire crâneur en lui répliquant, du tac au tac.

-Tu dis ça juste parce que tu es jalouse que je fais des plus beaux smoky eyesque toi. Et qui donc, dis-moi, est ton meilleur coup? Oh, je t’assure, je demande simplement par intérêt… s’il y a meilleur que moi dans l’école, je veux l’essayer moi aussi, tu vois, ricane-t-il avec l’air de celui qui ne s’offusque pas de ne pas être au top, sachant très bien qu’il valait le coup quand même.

Et puis, personne n’est parfait dans tous les domaines, hein?

November lui reproche de ne pas vouloir prendre de risques, prétendant que les heures de colle sont justement ce qui prouve qu’une connerie est bonne, mais Phoebe n’est pas d’accord. C’est purement Gryffondor de penser de la sorte. Pour un Serpentard, faire un « bon » mauvais coup, c’est avant tout ne pas se faire prendre. Quand personne ne sait qui est responsable de la farce, c’est qu’elle a été exécutée avec justesse, intelligence, ruse… bref, tout ce que les rouges ne possèdent pas, dans cette école!

-Je suis préfet, Ember, je ne peux pas me taper trop d’heures de colle, sinon je perds mon badge, réplique-t-il simplement en pointant l’objet en question épinglé sur sa poitrine, et je n’ai pas envie de dire au revoir aux avantages considérables qu’il me confère, le moindre étant cette sublime salle de bains où je t’ai emmenée l’année dernière, tu te rappelles toutes ces bulles…? roucoule-t-il en repensant aux folies qu’ils ont faites jusqu’à… ce qu’il n’y ait plus de bulles. Alors, chercher des noises à Oyster, ça je suis d’accord. En revanche, tes brosses à tableau, c’est d’un ennui mortel! Tu es rouillée ma pauvre, on n’est plus en première année, là! Il faut l’attaquer avec un truc qui le représente davantage, comme en ensorcelant tout le contenu d’un placard à balais pour que le matériel en question le poursuive dans tout Poudlard en essayant de s’enfoncer dans son cul. Ou encore, en le maudissant lui, bien que ça relève de magie plus complexe qu’il pourrait être capable de contrer, mais ça vaut la peine d’essayer… On pourrait faire en sorte que tout ce qu’il touche se transforme subitement en glace, comme son cœur. Et puis ça lui donnera peut-être le mal du pays de voir plein de glace comme ça et il partira? se met-il à souhaiter en joignant les mains ensemble comme dans une prière niaise, un sourire fort amusé sur ses lèvres divinement pleines.

Oui, il avait carrément piqué l'idée de la Reine des Neiges, mais qui s'en rendrait compte? Il n'était, en théorie, même pas supposé savoir ce que c'était que Disney, son père le tuerait s'il l'entendait ne serait-ce qu'en parler.

-C’est bien ce mec-là qui vient du Pôle Nord? ajoute-t-il enfin, sachant très bien qu'il s'agissait plutôt de la Norvège.

descriptionUne rentrée glaciale | November EmptyRe: Une rentrée glaciale | November

more_horiz
J’éclates de rire quand il me dit que j’avais choisi ce cursus pour lui.

Tu sais très bien que j’ai choisis ce cursus par défaut. Le sport pas mon truc et la médecine et toutes ses conneries liées non plus. Du coup, voilà. Après vu que j’aimerais plutôt partir dans la recherche ce cursus n’est pas si mal. Dommage pour Magie ancienne je comptais pas mal dessus…

J’haussais les épaules en mode tant pis. Je me trouverais bien autre chose de plus intéressant. Qui sait cela deviendrais peut-être mieux et le prof était juste dans un mauvais jour ? J’avais des doutes mais bon l’espoir fait vivre comme on dit…Peut-être qu’il ne voudrait pas rester d’ici là et qu’il trouverait l’herbe plus fraîche ailleurs ?

Phoebe ne semblait pas d’accord avec moi sur le fait que le prof était un papy mais en même temps il se le taperait bien donc son âge n’avait pas l’air de le choqué outre mesure forcément. Moi il n’était clairement pas pour moi et l’âge faisait aussi que je n’en avais aucune envie. Même pas si j’étais en plein trip où que j’avais trop bu. Qu’il reste dans ses âges et moi les miens ce sera très bien comme ça.

Ouais mais faut pas pousser mémé. La différence d’âge est trop élevée là. Moi c’est juste hors de question. Tu n’es vraiment pas assez regardant sur la marchandise selon moi. Heureusement que tu n’es pas une meuf tu seras capable de te faire engrossée par un professeur vu comment tu n’as pas froid aux yeux. Je me demande vraiment comment tu as pu devenir préfet…Tu n’es pas vraiment du genre à montrer l’exemple. A mes yeux en tout cas.

Je taquinais pas mal Phoebe lui faisant savoir qu’il était un peu trop efféminé à mettre plus de maquillage que moi et à se préoccuper plus que moi de ses cheveux aussi. Bon après cela ne m’empêchait pas pour autant qu’on s’envoi en l’air cela restait un bon coup et quand j’en avais besoin je savais qu’il était présent.

T’es bête comme si j’étais jalouse de ce genre de futilité…

J’éclates de rire quand je l’entends me demander qui était mon meilleur coup pour l’essayer aussi.

Il faudrait pour cela qu’il soit bi et qu’il n’ait pas de soucis contre le ramonage ~

Je redevins sérieuse deux minutes le temps de me rappeler le nom du meilleur coup en question.

Il me semble qu’il s’appelle Maverick Rovenhart. Il est à Serdaigle, un grand gaillard bien musclé et bien pourvu si tu vois ce que je veux dire.

En tout cas, il ne s’offusquait pas de ne pas être le meilleur. C’était mignon en tout cas. Je lui fis savoir par la suite que ne pas avoir d’heures de colles ça n’était pas marrant. Pour moi la bêtise n’était pas assez grosse. Et sinon qu’il n’y avait pas la patte de l’artiste assez clair pour qu’on sache de qui il s’agissait ce qui était d’autant plus déshonorant selon moi. Enfin, on ne pouvait de toute évidence pas tomber d’accord là-dessus sinon nous ne serions pas dans des maisons aussi différente.

Je vois pas l’intérêt d’être préfet. Si ce n’est de pouvoir profiter de la salle de bain des préfètes quand tu veux impressionner une conquête. C’était bien après ça reste une salle de bain. Ce n’est pas non plus le summum de la luxure. Et ce n’était pas ça qui m’intéressait quand je t’ai suivi tu le sais pertinemment. dis-je en croisant les bras tout en le regardant.

On avait bien profité c’était une certitude. Mais bon après que tu l’as découverte la première fois ça n’a plus rien de sensationnel. Je donnais une idée de comment faire chier le prof par la suite. Un truc bien pourri j’avoue mais en même temps je n‘avais pas vraiment d’idée là pour le coup. En revanche, lui il en avait des tas d’intéressantes. Je pesais le pour et le contre de chacune d’elle.

Toutes tes idées sont intéressantes. A voir laquelle on appliquerait ? Cela pourrait être marrant aussi de jeter une illusion et que toute la voix habillée en père noël ou une connerie dans le genre. Sa réputation déjà pas bien haute finirait six pieds sous terre ~

Je souris en tout cas voyant qu’il avait une référence que je n’aurais pas cru.

J’aimerais bien voir la gueule de papounet Malefoy s’il savait ton goût certain pour la Reine des Neiges ~

Je réfléchis et sourit.

Le fait que tout ce qu’il touche se transforme en glace pourrait vite prendre de l’ampleur et blessé des gens c’est peut-être un peu gros quand même…J’imagines tellement l’idée des balais le poursuivants à travers les couloirs…

descriptionUne rentrée glaciale | November EmptyRe: Une rentrée glaciale | November

more_horiz

Planification


Le fait est qu’il était devenu préfet justement car il montrait le bon exemple… tous ses mauvais plis de vilain garnement, il les effectuait de façon très discrète. Un vrai Serpentard quoi, à ne pas crier haut et fort les bêtises qu’il commet tel un Gryffondor arrogant. Ses secrets, il ne les partageait qu’à des proches, ceux de ces amis dont il était persuadé qu’ils n’iraient pas balancer ses confidences à tout vent… Comme November, quoi. Mais non, il n’aurait jamais couché avec un professeur, c’était trop dégoûtant… juste marrant à rigoler sur ce sujet.

-Ma-ve-rick, hein? réplique-t-il en roulant chaque syllabe dans sa bouche comme si elles étaient particulièrement délicieuses. Ça me dit quelque chose, ouais… t’es certainequ’il est pas bi? J’aurais pourtant cru… marmonne-t-il comme pour lui-même, en se disant qu’il allait aller vérifier par lui-même de toute façon et ne pas se fier à la seule parole de November.

D’ailleurs, lorsque celle-ci lui fait savoir qu’elle ne voit pas l’intérêt d’être préfet, Phoebe glousse. Ça ne l’étonne pas vraiment d’elle, de dire ce genres de trucs. Ce n’était pas juste une question de salle de bain (laquelle n’était pas aussi ordinaire que November voulait bien le prétendre, mais bon), c’était avant tout une question de supériorité hiérarchique, de pouvoir sur les autres, de… de toutes ces petites choses qu’adorent posséder les Serpentard quoi, bref, rien qu’une Gryffondor aurait pu comprendre. C’était pourquoi tous les préfets de cette maison étaient aussi agaçants et stupides, les rouges ne savaient pas bien comment utiliser le pouvoir quand on leur en donnait.

-Mes idées sont toujours intéressantes, Ember, ne fait pas ta surprise, c’est simplement pour cette raison que tu veux toujours être mon amie… en dehors du sexe, bien sûr. Et ne t’avise pas de parler de mon père si tôt après le petit déjeuner, toi, tu sais bien que je risque de le rendre, il n’est pas tout digéré encore! feint-il de s’insurger en tenant son ventre à deux mains comme s’il sentait la nausée le prendre.

Non, il n’allait pas reconnaître de vive voix qu’il adorait Elsa et chantait Let it go sous la douche quand il était seul, c’était hors de question… même devant November. Il y avait des limites à ses confidences. Il évita donc simplement la question par ses moqueries.

-Va pour les balais enchantés alors, quoi qu’on pourrait jumeler ça avec le truc du Père Noël, il a déjà les cheveux, il ne manquera que la barbe, que je peux certainement facilement lui attribuer, nomma-t-il en comptant sur ses doigts comme s’il dressait une liste imaginaire, ne doutant pas du tout de ses capacités à métamorphoser quelqu’un d’autre, ces sortilèges étant sa matière la plus forte, ainsi que son costume, ça ne sera pas trop difficile pour moi non plus. Tu veux t’occuper des balais alors? Occupé à les chasser, il ne remarquera probablement même pas son ridicule déguisement…

Il restait encore plein de choses à organiser, bien sûr, comme le où, le quand, le comment… Après tout, ils devaient s’assurer qu’un maximum de gens le voient passer en furie dans les couloirs… et surtout, qu’ils soient tous les deux judicieusement mêlés à la foule de façon à ce qu’il soit plus difficile de repérer les ensorceleurs… Heureusement pour lui, Phoebe était devenu terriblement bons à lancer des sortilèges informulés.

descriptionUne rentrée glaciale | November EmptyRe: Une rentrée glaciale | November

more_horiz
Il était trop du style à faire ses coups en douce. Pour moi ce n’était pas de la ruse c’était de la lâcheté. Mais de toute façon, l’un comme l’autre on était bien trop différent sur ce genre de raisonnement. On n’avancerait pas si on se prenait le chou avec ce genre de conneries durant quinze ans. Chacun aimait faire le truc à sa sauce et voilà fin de l’histoire. On ferait ce qu’il voulait pour cette fois car j’avais vraiment envie de faire la fête à ce professeur chiant comme la mort. Il semblait rire de vouloir coucher avec un prof mais honnêtement je ne saurais pas dire s’il le ferait vraiment ou non. J’imagines que tout dépendait de l’âge du prof aussi. Cela devait jouer.

Ouaip, Maverick. Il est baraqué et bien membré ~ dis-je amusée.

Je réfléchis par rapport à ses dires sur le fait que Maverick était ou non bi.

Honnêtement, non j’en sais rien. Il n’en a pas vraiment l’air mais si ça se trouve il adore ça dans les coins sombres qui sait ? Tu iras voir par toi-même j’imagines donc tu me diras ce qu’il en ait finalement je compte sur toi ~

Je rigolais doucement tandis qu’à son regard je voyais qu’il avait déjà l’idée d’aller voir ça de lui-même. En même temps, sur ce genre de truc c’était la même chose de mon côté. Je préférais voir de moi-même.

Vient ensuite l’intérêt d’être préfet que je ne comprenais juste pas. Mais connaissant Phoebe je savais d’ores et déjà que lui c’était le fait d’avoir l’ascendant sur les gens qui le grisait. C’était un peu ce qu’aimait les Serpentards ça. Les ambitions, le fait d’être supérieur et de s’y croire plus que tout le monde. C’était bien le style de mon ami en tout cas, mais je m’en fichais après tout, je ne me sentais pas concerné pour ma part et me fichais bien des règles, lui même était un des premiers au courant.

Oui c’est vrai que t’es rusé. C’est une de tes qualités. Je ne peux pas le nier. Oh tu es si sensible que ça ? C’est décevant vraiment. Je croyais que tu étais un peu plus fort que ça quand même. Rendre ton dej juste parce qu’on parle de papounet Malefoy. C’est un peu nul, non ?

Je le voyais faire mine d’avoir la nausée. Je rigolais doucement et tapotait son dos.

T’en fais pas petit tu t’en remettras un jour d’aimer la Reine des Neiges ~ Pour Halloween ce serait mignon de te voir déguiser en elle pour l’occasion ~

Oui pour Halloween ce serait très drôle ~

Vive les balais ! Plus le costume de Père Noël il va avoir une de ces dégaines le vioque ! dis-je déjà hilare rien qu’en imaginant la scène.

Je regardais Phoebe me disant que la métamorphose était largement plus son domaine que le mien donc je lui laissais le bébé avec aucun souci.

Rie ne serait difficile pour toi, on sait monsieur je pète plus hait que mon cul. Je prends en charge les balais et toi la métamorphose en Père Noël enfin, même si ce serait davantage le père fouettard selon moi.

Je souris me disant que j’avais trouvé le moment parfait pour passer à l’action.

Il faudrait le faire durant le passage d’un cours à un autre. On serait nombreux dans les couloirs et on serait bien plus difficiles à repérer. On pourra lancer l’opération à cet instant. Surtout qu’on n’est même pas obligé d’avoir eu cours avec lui du moment qu’on a un cours assez proche de sa salle ~ Ou alors juste avant d’aller tous au réfectoire sinon ? Y a moyen d’avoir pas mal de public dans tous les cas... dis-je dans un grand sourire malicieux.

descriptionUne rentrée glaciale | November EmptyRe: Une rentrée glaciale | November

more_horiz

Peaufiner


Phoebe grogne lorsque November le taquine en lui faisant savoir qu’elle aimerait bien le voir déguisé en Elsa à Halloween. Cette bougresse lisait parfois si bien en lui qu’il en venait à croire qu’elle était peut-être légilimens en secret… Il allait travailler un peu l’occlumencie juste pour voir si elle voyait vraiment en lui ou si c’était de la chance de débutant.

-J’avais plutôt pensé me déguiser en Olaf, tu vois, avec sa grosse carotte bien ferme… ronchonne-t-il en pointant une partie de son anatomie qui n’avait rien à voir avec un nez de bonhomme de neige.

Parlant de neige, ils s’entendirent donc sur l’objet de leur plan, à savoir de costumer le vieux grincheux du nord en plus de le pourchasser avec des balais qui viseraient son postérieur. Maintenant que cela était fait, il ne restait qu’à savoir comment ils s’y prendraient, et c’était là que la conversation devenait intéressante. Le Serpentard aimait planifier, peaufiner, organiser… jusqu’à ce que tout soit parfait.

-Je penses que j’aime bien l’idée de faire ça à la Grande Salle, ça ne nous limite pas à une journée où on a cours avec lui, et dans ce couloir il n’y a pas tant d’élèves, démontre-t-il en faisant un large geste de la main sur ce sixième étage réservé aux classes universitaires. Et si on veut être sûr de le trouver au bon endroit au bon moment, ça nous limite à ces deux espaces. Donc, au dîner… demain? On pourra pratiquer les sortilèges ensemble ce soir, plutôt que de faire son devoir à la con, et ça devrait amplement nous suffire. Je me cacherai dans la foule pour le déguiser entre le hall et la Grande Salle, et comme il y a tout un tas de placards au rez-de-chaussée, tu auras l’embarras du choix pour trouver tes balais et les ensorcelés quand tout le monde sera occupé à admirer son costume.

Malefoy se frottait déjà les mains d’expectative, ça allait être marrant, tout compte fait! Mais là, la journée n’était pas encore finie, et ils avaient d’autres cours à l’horaire. Ils filèrent vers leur cours de Sortilèges, dont la professeur, définitivement pas glaciale, parvint à améliorer un brin l’humeur des deux étudiants en cette journée qui avait mal commencée. Et puis, le cours avait donné quelques idées supplémentaires à Phoebe, dont la tête ne cessait jamais de bouillonner. Dès la sortie de la classe, il agrippa November pour lui parler de son plan amélioré.

-Dis-moi, as-tu eu la même idée que moi avec ce Sortilège de Brume anti-gravité?

descriptionUne rentrée glaciale | November EmptyRe: Une rentrée glaciale | November

more_horiz
J’adorais taquiner Phoebe. Surtout quand il s’agissait de truc inavouable à ses parents coincés du bulbe. Je me sentais privilégié de savoir ce genre de choses sur lui. Cela étant, j’étais loyal et n’irait jamais le balancé à ses parents. J’irais même jusqu’à faire tout un cinéma pour qu’on fasse en sorte qu’ils ne sachent jamais rien. J’étais une Gryffondor après tout, frapper un ami dans le dos ce n’était pas mon style.

Oh en effet Olaf c’est une bonne idée aussi surtout avec la carotte bien ferme comme tu dis. Je la croquerais bien en fin de soirée par exemple ~ dis-je en rigolant voyant qu’il était un tantinet grognon face à mes paroles.

Quelle susceptibilité ~. On continuait finalement de parler de notre plan, l’établissant avec organisation pour définir un lieu assez intéressant pour l’appliquer. J’aurais bien laissé place à un peu d’improvisation au fur et à mesure vu que j’aimais bien le freestyle aussi, mais avec Phoebe c’était peine perdue. Fallait que ce soit tout chronométré à la seconde près, que tout soit parfaitement parfait…Cela en devenait parfois presque sans intérêt d’ailleurs…Mais bon là ce n’était pas le cas dans le cas présent, car le prof chiant allait se taper une bonne réputation flambant neuve ~

Ok pour la grande salle. C’est un grand terrain de jeu aussi. Dîner demain, ouaip c’était déjà une bonne chose on a le quand et le où dis-je en rigolant.

Pratiquer les sortilèges le soir même pour être paré était aussi une bonne idée. Cela éviterait qu’on se trompe par inadvertance. Et il était vrai que son devoir ne donnait pas masse envie de s’y atteler donc c’était la bonne excuse pour l’éviter.

Oui c’est vrai que le rez-de-chaussée est top pour ça. Les placards à balais ce n’est pas ce qui manque. Je vais avoir l’embarras du choix pour me poster et faire danser les manches ~ Et en plus de ça tu vas m’offrir une distraction de choix. Ne faudra pas que je traîne pour les balais sinon il risque de rompre ton sort trop tôt sans qu’il ne soit poursuivi par les balais. Et ce sera quand même mieux de le voir tracer les couloirs en Père Noël…

Je reprenais son bras pour qu’on aille tout deux jusqu’à la salle de Sortilège. La professeure était bien plus sympa même si ce n’était pas du tout pas cam. Phoebe quant à lui avait déjà l’air bien plus réceptif. A peine le cours fini que Bibi me sautait de nouveau dessus pour me demander si j’avais eu la même idée que lui sur le nouveau Sortilège que l’on avait étudié aujourd’hui.

Nan…tu voudrais faire ce sortilège en plus histoire que le prof soit déstabilisé dans sa notion de bas et de haut ? Enfin il serait plus que déstabilisé vu qu’il va flotter en l’air. Ce serait génial ! Surtout que les balais iraient encore plus vite dans les airs ! Faisons ça. J’aime tes idées spontanées Phoebe tu sais comment me parler beau gosse ! dis-je venant lui embrasser la joue.

On se séparait là ayant d’autres occupations par la suite. Moi ayant Quidditch et il ne valait mieux pas pour mon matricule que j’arrives en retard. Même si je m’en foutais d’être puni, entendre Roxanne piailler me donnerait trop mal au crâne…

Le Jour Suivant



Je me lève de bonne humeur parée à faire une grosse connerie bien sympathique au professeur de runes. Je retrouve Phoebe au premier cours de la journée qui est défense contre les forces du mal.

Hey beau gosse ! Tu vas bien ? Paré pour cette journée ? ~

Je m’accrochais de nouveau à son bras malicieuse.

Je sais pas pour toi, mais pour moi cette journée fleure bon la folie et les conneries ! dis-je amusé.

descriptionUne rentrée glaciale | November EmptyRe: Une rentrée glaciale | November

more_horiz

Pratiquer


Ça allait définitivement être plus compliqué pour leur professeur de fuir l’attaque des balais dans son fessier s’il se retrouvait perdu dans la gravité. Plus ils lanceraient de sortilèges différents et combinés, et plus leur cible peinerait à les contrer tous en même temps. Ils allaient l’étourdir jusqu’à ce qu’il perdre complètement le contrôle et se fasse bien défoncer le derrière par un manche sournois! Ce plan s’annonçait de plus en plus parfait, et November ne manquait pas d’enthousiasme à l’exécuter. Phoebe eut un sourire de circonstance lorsqu’elle complimenta ses idées, et il répondit au baiser qu’elle posa sur sa joue en lui fichant une claque sur le popotin.

-À toute à l’heure pour la révision alors… susurra-t-il pour lui rappeler leur plan de pratiquer les sortilèges ensemble en soirée afin d’être prêts pour le lendemain…

Et parce qu’elle lui avait aussi laissé savoir, un peu plus tôt, qu’elle « croquerait bien sa carotte ferme » dans la soirée, Malefoy n’en pouvait véritablement plus d’attendre que sa journée finisse. Mais voilà, Christmas avait entraînement de Quidditch, et lui devait se rendre à son Club… ce qui ne fit que le mettre davantage d’humeur à massacrer son professeur de magies anciennes le lendemain! Il s’était d’ailleurs un peu inspiré de leur plan lors de son duel, en métamorphosant son adversaire pour nuire à sa concentration plutôt que contrer ses attaques, ce qui en avait fait rire plus d’un.

La soirée avait été aussi riche en pratique de magie qu’en sport de lit, et c’est avec un plaisir non dissimulé que Phoebe retrouva November le lendemain, lui offrant à nouveau galamment son bras… bien que les propos qu’il lui servit étaient moins « galants ».

-Je suis prêt, tu le sais bien, et avec ta gâterie d’hier soir, je suis remontée pour m’en prendre à tout le personnel enseignant si tu me le demandais, ricane-t-il en coulant un regard sensuel sur le corps diablement délicieux de son amie. Ah bon? Moi, je trouvais que ça fleurait bon la malice et la sournoiserie, chacun son truc hein?

Rapidement, ils rejoignirent leur premier cours de la journée… Il lui semblait soudain que l’heure du dîner, où ils mettraient enfin leur plan à exécution, s’annonçait terriblement loin. Bien échauffé par son entrainement au Club de Duel de la veille, Malefoy assura au cours de Défense, faisant gagner plusieurs points à sa maison vu l’efficacité de ses sortilèges. Il était plutôt fier de lui et avait la grosse tête lorsqu’il sorti de classe un peu plus tard, au point où il passa très près de se cogner le front contre le cadre de porte.

-Oyster n’a qu’à bien se tenir… murmura-t-il à l’oreille de November, avant de la lui mordiller, taquin. On passe par le Hall avant de se rendre au prochain cours? Question de bien analyser les lieux et répéter le plan une dernière fois...

Ouais, il était toujours du genre à vouloir que tout soit planifié et travaillé à la seconde près.

descriptionUne rentrée glaciale | November EmptyRe: Une rentrée glaciale | November

more_horiz
On avait quand même de bonnes idées. Le mixage de toutes allait donner quelque chose de grandiose et le prof de runes n’avait qu’à bien se tenir. Il allait prendre cher mais je me demandais ce qui prendrait le plus entre son cul et sa dignité ~. Mais après lancer beaucoup de sorts d’un coup aiderait à faire en sorte qu’il ait plus de mal à contrer ceux-ci. Je rigolais en le complimentant et en sentant sa main claquer mes fesses en réponse à mon baiser sur la joue. Il était parfois si sauvage quand il le voulait. C’est ça qui était bien avec lui il pouvait être très imprévisible comme il pouvait se mettre à vouloir tout contrôler. Du coup, c’était assez intéressant dans un lit.

Evidemment, toujours au poste pour réviser en ta compagnie ~

Je devais bien avouer que la soirée fut encore meilleure que je ne l’aurais pensé. Il avait bien compris mon sous-entendu sur la carotte et ce fut une soirée riche en couleurs ~ Le Quidditch c’était toujours sportif mais ça ne me faisait pas peur de continuer les activités sportives par la suite surtout quand il s’agissait d’activité spécifiques et nocturnes ~ Il n’y avait jamais besoin d’énormément de choses pour me convaincre à ce niveau là et il le savait très bien. D’ailleurs quant on se retrouvait le lendemain on était tout aussi de bonne humeur l’un que l’autre.

Il me tendit son bras que je pris de nouveau tandis qu’il me fit rire à dire qu’il était né prêt. Je te jure lui alors ce n’était pas la modestie qui l’étouffait. Un Serpentard quoi. Une grande gueule mais c’était marrant.

S’il suffit d’une petite gâterie pour que tu fasses tout ce que je veux je vais réfléchir à faire ça plus souvent peut être ~

Je devais avouer qu’il avait de bonnes idées malgré qu’il voulût rester dans la confidence et ne pas être pris comme coupable. L’avoir de mon côté pour d’autres bêtises serait grandement apprécier. Je réfléchissais sérieusement à la chose du coup même si en étant préfet ça risquait d’être un peu compliqué.

Chacun ses goût oui et la sournoiseries et la malice c’est davantage ta came on est d’accord. Un digne représentant de ta maison à n’en pas douter.

On alla à notre premier cours que je ne suivais que d’une oreille, vu que j’étais totalement impatiente d’être à l’heure du dîner. Phoebe lui se faisait plaisir à aller jusqu’à gagner des points pour Serpy vu comment il faisait le beau au niveau du cours. Quelquefois il était un peu trop m’as-tu vu pour moi. C’était bien pour ça qu’on faisait que s’envoyer en l’air d’ailleurs. L’un comme l’autre on n’était pas du genre à s’attacher et des choses chez l’autre nous tapait sur le système et on le savait. Mais on était compatibles à d’autre niveaux alors on s’en accommodait dira-t-on.

Je n’entendis pas tout de suite ce que disait Phoebe et ne pris vraiment en compte de sa voix qu’une fois qu’il me mordit l’oreille.

Euh ouais go. T’es un peu trop perfectionniste par contre va falloir apprendre à lâcher prise. Te détendre ce genre de truc tu vois ?
Je soupirais tandis qu’on passait plusieurs minutes vers le Hall pour peaufiner les détails et on allait au cours suivant. Les cours furent lents à passer avant de finalement accueillir l’heure tant attendue.

On était chacun en place tandis que j’eus en visuel le prof de Oyster. Je crois que ça se rapprochait d’huître en anglais. Du coup, je trouvais pas ça super classe en prénom. Mais bon on choisit pas ce genre de chose j’étais une des premières à le savoir d’ailleurs. Il était enfin temps de passer à l’action J’eus Phoebe en visuel et souriait largement l’air de dire c’est l’heure des réjouissances ~.

descriptionUne rentrée glaciale | November EmptyRe: Une rentrée glaciale | November

more_horiz

Commencement


Bon, November interprétait un peu de travers ses propos, à son avantage, mais Phoebe n’allait pas s’en formaliser, il était assez bon négociateur pour ne pas être obligé de se plier en quatre pour une fille rien que parce que celle-ci lui faisait quelques coquineries agréables. Il allait quand même devoir apprendre à retenir ses propos de temps à autres pour ne pas se retrouver embourbé dans un plan machiavélique avec elle contre son gré!

Donnant une pichenette crâneuse sur son badge de préfet en chef avec un sourire hautain aux lèvres, Malefoy se considérait effectivement comme le parfaitreprésentant de sa maison, à bien des égards, et la modestie n’était vraiment pas près de l’étouffer. Sa tête ne désenfla pas suite à son cours de Défense contre les forces du mal, il était plus que remonté pour leur surprise de tout à l’heure… Si seulement le temps pouvait avancer plus vite. N’existait-il aucune sortilège pour régler ça ?

-Lâcher prise ne fait pas parti de mon vocabulaire, réplique-t-il d’un ton rieur en haussant les épaules, mais me détendre, ça je sais… mais seulement en bonne compagnie, ajoute-t-il avec un ton plus suave, alors qu’ils rejoignaient le Hall pour repérer leurs cachettes et répéter les points centraux de leur plan.

Déterminant qu’ils étaient vraiment près, le duo se rendit à ses cours suivants, pour ne revenir au Hall que quelques instants avant que la foule d’élèves et d’étudiants, agrémentée de quelques professeurs, ne commence à y émerger. Au bout d’un moment, ce fut au tour d’Øystæin Thorkellsson d’apparaitre dans leur champ de vision. Une œillade en direction de November lui confirma qu’elle était prête à se mettre en action, Phoebe commença à pointer son professeur de sa baguette.

Nul besoin de remuer les lèvres, aucun sortilège ne fut prononcé à haute voix de la part de Malefoy, du moins pour la partie métamorphose, qu’il maîtrisait plus que ce que son année scolaire n’aurait dû lui permettre. Soupçonneux, le maître des Magies anciennes cessa de marcher pour toucher son menton normalement imberbe, qu’il avait dû sentir se couvrir d’une épaisse barbe blanche. Son geste lui fit réaliser que ses vêtements avaient aussi été transformés, ainsi que son chapeau. Déjà, quelques élèves commençaient à rigoler en observant le spectacle…

Et ils ne faisaient que commencer…

descriptionUne rentrée glaciale | November EmptyRe: Une rentrée glaciale | November

more_horiz
Je devais bien avouer en profiter de sa phrase pour l’interpréter de manière tout à mon avantage. Après tout, sil suffisait d’un rien pour faire en sorte qu’il soit à mes services ce serait dommage de ne pas en profiter. Mais je ne recourrais pas à ça. Honnêtement Phoebe était un bon coup et ses idées pour aujourd’hui étaient géniales mais il était bien trop à vouloir garder le mystère sur qui avait fait ses crasses et ce n’était vraiment pas mon truc. Donc qu’on fasse des conneries ensemble de temps à autres pourquoi pas mais pas H24. De toute façon en tant que préfet il avait quand même un certain emploi du temps qui ne me permettait pas de l’avoir comme esclave de bêtises autant que je le voudrais…

Je voyais bien en tout cas qu’il était fier de son badge de préfet en chef. Il se la pétait trop même ça n’avait rien de bien folichon non plus. C’était juste une breloque. Je ne comprenais pas l’importance de tout ça mais grand bien lui fasse si lui oui. Bon en revanche la journée était trop lente. J’avais hâte de pouvoir commencer et je voyais les minutes défilées devant mes yeux en mode, on ne se presse pas aujourd’hui, c’est repos. Mais non, moi je vais faire chier le prof de runes maintenant bon sang de bois !

Faudrait selon moi que ça en face partie. Vraiment. A force de péter plus haut que ton cul sans arrêt tu vas te cogner au plafond... dis-je en pouffant fière de ma blague.

Je souris quand il parle que la détente ça marchait mieux.

J’espères bien que tu arrives à te détendre avec moi, sinon tu pourrais dire adieu à nos entrevues sensuelles.

On fit le tour des points stratégiques de notre plan et une fois sûr et certain qu’il ne manquait rien pour le bal on se rendit au cours suivant. Puis vint enfin l’heure tant attendu ou on revint dans le Hall prêt à exécuter notre plan avec une excitation à son paroxysme. J’avais tellement trop hâte ! Si je ne devais pas faire bonne figure et faire en sorte qu’on ne me remarque pas je serais sûrement en train de sautiller sur place dû à mon impatience…

Finalement, le professeur le plus chiant de la terre et surtout le plus attendu en cet instant montra le bout de sa truffe et Phoebe me regarda. J’hochais la tête pour lui dire que j’étais prête à l’action et il se lança, sa baguette pointant le professeur sans plus attendre. Enfin, j’imaginais en tout cas, car avec la foule je ne voyais pas ses bras.

Le prof s’arrêta, intrigué, avant de toucher son menton maintenant muni d’une barbe épaisse et blanche alors qu’il était plus du genre à n’avoir aucun poil sur le caillou à ce niveau-là. C’est que ça lui allait bien mine de rien… Ses vêtements se mirent également à changer ainsi que son chapeau tandis que le Père Noel Ostère était de sorti. Les élèves remarquèrent son accoutrement pour le moins ostensible tandis que mon cher confrère continuait avec le sort de Brume Anti-gravité.

Sans plus attendre, je lançais dans le même temps mon Sortilège pour ensorceler les balais de deux placards différents dans le coin et il n’y eut pas que des balais qui arrivèrent pour faire la fête mais aussi des seaux et des serpillères encore bien mouillées. Oh mon dieu il allait tellement prendre cher le prof. J’étais déjà hilare en mon for intérieur mais j’essayais de garder mon calme histoire qu’on ne comprenne pas que c’était moi qui étais impliqué. Quoique ce serait vraiment grave si c’était le cas ? Et puis faut être honnête vu que tout le monde rigolait déjà pas mal le fait que je le fasse aussi paraissait assez naturel pour finir, doc j’éclatais rapidement de rire à mon tour adorant la scène qui se déroulait devant mes yeux.

descriptionUne rentrée glaciale | November EmptyRe: Une rentrée glaciale | November

more_horiz
(Oyster avait changé sa matière pour Magies anciennes, il n’enseignait plus Runes Razz Bon, reste qu’il enseigne rien en fait XD)

Porter secours au Père Noël


Phoebe s’était surpris à retenir son souffle alors qu’il exécutait son œuvre, créant le Père Noël le moins joyeux de tous les temps en changeant la couleur des vêtements de Thorkellsson et l’affublant d’une barbe qui aurait rendu Albus Dumbledore vert de jalousie s’il était toujours parmi eux. Le professeur de magies anciennes s’apprêtait à rompre la métamorphose lorsque Malefoy le fit renverser, tête vers le bas, avec sa brume antigravité. Bien qu’il eut sans cesse répété qu’il ne voulait pas que qui que ce soit sache qu’il était derrière cette farce, le jeune préfet regrettait un peu de ne pouvoir en vanter les mérites, au moins devant Miss Wolton, dont il tenait justement ce dernier sortilège. Ça lui aurait sûrement valu des points de la part de cette enseignante si particulière.

Parfaitement chronométré, les balais (et tout l’attirail du placard en fin de compte) envoyés par November arrivèrent juste au moment où Øystæin perdait tout sens du haut et du bas. Cherchant à courir pour fuir l’attaque, les pieds du barbu s’agitaient stupidement dans le vide, ne touchant rien. Le reste de cette altercation marquerait certainement l’histoire de Poudlard, dans les mêmes annales (et oui, annales…) que les plus grands maîtres de farces qui avaient fréquenté cette école à d’autres époques. Phoebe en ratant malheureusement quelques moments, s’évertuant trop à se cacher pour ne pas être repéré, il se retrouva derrière la foule qui rigolait sans chercher à prêter assistance au frigorifiant personnage.

Cachant parfaitement son hilarité, au contraire de sa copine de crime, le préfet s’avança, l’air sévère et offusqué, fendant la foule pour rejoindre le professeur maltraité, lequel venait finalement d’immobiliser les balais qui avaient tenté de s’enfoncer dans son arrière-train (avec ou sans succès? Malefoy l’ignorait, malheureusement… ) et avait réussi à remettre ses pieds sur terre… oubliant toutefois de se départir de son costume ridicule. Ce que Phoebe n’allait certainement pas lui faire remarquer.

-Diantre! baratina-t-il avec un bluff incassable. Monsieur Thorkellsson, vous allez bien? Laissez-moi vous aider… fit-il mine de le prendre en pitié en tendant un bras vers lui. Quels odieux délinquants ont bien pu vous faire une chose pareille? Je vous jure, si je mets la main sur ces vauriens, je me ferai un plaisir de vous les rapporter, de telles comportements à Poudlard, franchement…

Escortant sa propre victime à l’extérieur du Hall avec la tête haute et l’attitude altière qui sied à un Préfet en Chef, Phoebe évita les regards de toutes les personnes présentes qui cherchaient maintenant à étouffer leurs rires pour ne pas subir le courroux du professeur de Magies anciennes… Sauf November. Celle-ci eut droit à un clin d’œil avant qu’il ne quitte l’étage, feignant porter secours au Père Noël, abaissant ainsi tous soupçons qui auraient pu s’orienter vers lui.

descriptionUne rentrée glaciale | November EmptyRe: Une rentrée glaciale | November

more_horiz
Je devais bien avouer que Phoebe avait un don pour lancer des sortilèges. Oyster avait vraiment une dégaine du tonnerre qui changeait clairement de son austérité de d’habitude. Bon il faisait tout de même plus père fouettard que père noël vu que là encore il tirait la gueule mais s’il savait. C’était loin d’être la seule chose qu’il allait subir ~

Au moment même où le prof coincé du cul tentait de contrer le sort Phoebe lançait le second ce qui eut tôt fait de lui faire perdre tout ses repères. Il avait un sens du minutage parfait faut bien l’admettre. Mais ça il ne le saurait jamais car je ne lui dirais jamais de vive voix. Il a déjà bien assez le bourrichon sans qu’on en rajoute quinze couches. Je trouvais ça tellement dommage qu’on ne puisse pas se faire prendre car franchement je suis sûr que certains profs seraient assez fiers de ce qu’on faisait dans la mise en pratique de notre magie. Certes pas de l’action en elle même de mettre à bas un prof qui devait se détendre plutôt que de nous ennuyer de sa voix monocorde mais vous m’aurez comprise.

Par la suite, je me dis que juste les balais ce n’était pas assez de fun alors tous les placards du coin s’ouvrirent en trombe pour que tout l’intérieur de ceux-ci arrive pour pourchasser ce merveilleux prof. Celui-ci se débattait d’ailleurs dans le vide pas encore tout à fait remis du sort d’antigravité précédent. Quand même on avait assez bien préparé notre plan pour qu’il ne puisse pas s’en défaire aussi simplement qu’en un coup de cuillère à pot. Phoebe m’avait bien saoulé à répéter celui-ci en long en large et en travers...

Je continuais de me marrer avec les autres élèves tandis que je vi Phoebe arborer son masque de préfet hypocrite pour venir en aide à notre victime du moment. Quand je pense qu’il se foutait ouvertement de sa gueule, vu que c’était le principal acteur de la déchéance du prof à l’heure actuelle. C’était magique quand même. Mais en tout cas, j’avais bien rigolé et je n’étais pas la seule. D’ailleurs, des photos avaient été prises tandis que le prof se remettait difficilement de son état. Cela allait faire la une et ça allait être beau ~

Je dois bien avouer trouver le simulacre de Phoebe être magnifiquement bien joué. Il semblait n’y voir que du feu le papi. Faut dire aussi qu’il était doué pour ça après tout c’était un Serpentard. On peut dire ce qu’on veut c’est quand même une de leur capacité innée d’être rusé et sournois. Phoebe entraîna le prof plus loin pour l’aider et je le regardais lui faisant moi même un clin d’œil alors que je continuais à pouffer de mon côté n’ayant absolument aucune honte à cela. Et personne ne trouvais cela peu normal car on connaissait ma réputation de faire ce dont j’avais envie rebelle que j’étais dans l’âme ~.

Cette petite pièce de théâtre comique m’avait bien fait marrer et il était temps à présent de se rendre à la grande salle afin d’aller manger. Tant pis pour le prochain cours, j’avais trop la dalle et ce ne serait pas le premier que je sècherais.

Spoiler :

descriptionUne rentrée glaciale | November EmptyRe: Une rentrée glaciale | November

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum