ExpelliarmusConnexion
Le Deal du moment : -40%
-40% Nike Air Zoom Pegasus 39 Premium
Voir le deal
77.97 €

descriptionLe bal de fin d'année 2021! EmptyLe bal de fin d'année 2021!

more_horiz

Moves Like Jagger !


1,2,3 ça tourne ou c’est soleil ? Je sais pu on s’en fout...


Ah enfin la fin d’année est là ! Et qui dit passage d’année dis grosse fiesta ! Vous êtes prêts j’espères ? A sortir votre plus belle robe ou costume de soirée ? Après des examens des plus ardus et stressants il est temps de profiter pleinement d’une soirée détente bien mérité. De faire place au soulagement de ne plus avoir à réviser.

Pour ça, les professeurs ont eu l’idée de faire un petit concours de performance magique. Vous connaissez danse avec les stars ? C’est dans le même délire. Mais vous n’avez pas forcément besoin de danser mais plus de vous éclater en faisant des mix de magies pour faire de belles choses. Genre envoyer des papiers en l’air et faire un sort de feu qui se transforme en dragon cracheur de feu et qui finit par se geler et faire une statue de glace en forme de dragon. Ce n’est qu’un exemple.  Et du coup, c’est bien plus amusant ! Cela laisse de la place à tant de choses...tant de créativité de la part de chacun de vous !

Laissez-vous porter ! Cette soirée est pour vous, éclatez-vous ! Le jury sera composé d’Abby la prof de Vol et Sports ainsi que de Lizbeth Montgomery le professeur des Soins Aux Créatures magiques. Les gagnants auront l’immense honneur d’avoir pour chacun d’eux un livre de sort pour upgrader leur skill d’un point. Cela vaut quand même le coup, non ?

J’ai bien hâte de voir tous vos beaux effets ! Et je pense potentiellement que Peeves sera peut-être là pour nous mettre des bâtons dans les roues, mais ce petit fantôme démon est loin d’être très courageux s’il y a trop de professeur en vue. Enfin on verra bien après tout c’est la fête ! C’est la fête ! Service garanti Impecc ! Vous avez la référence ? Non ? Eh bien peut-être que Peeves viendras vous faire un coucou ~



Dernière édition par Minerva McGonagall le Sam 9 Oct - 19:26, édité 1 fois

descriptionLe bal de fin d'année 2021! EmptyRe: Le bal de fin d'année 2021!

more_horiz
tumblr_n5c4up6I131slur46o2_500.gif tumblr_n5c4up6I131slur46o4_500.gif
Bibliothécaire au bal
Elle était nerveuse.

Sheireen ne participe jamais à ce genre d’évènements publiques. Elle n’est pas friande des grandes foules, mais plus que cela, elle déteste passer des heures à se faire jolie, ce qui est le minimum requis pour participer à ces bals mondains. De toute façon, elle n’aimait pas non plus qu’on la regarde, lorsqu’elle daignait ce faire belle, alors bon! Bien plus confortable dans une vieille robe sans attrait et coiffée d’un chignon banal, faire des efforts esthétiques était pratiquement un fardeau pour la bibliothécaire.

Mais, ce soir, elle était là. Espérant que les gens croiraient (un peu à tort) qu’elle s’était tellement sentie coupable d’avoir brillé par son absence au bal d’Halloween alors qu’on aurait bien eu besoin de son coup de baguette lors de l’incident. Bien sûr, elle s’était vraiment sentie coupable de son absence ce soir-là, mais ça n’avait rien à voir avec la raison pour laquelle elle était là.

La raison pour laquelle elle était toute d’or vêtue.

La raison pour laquelle elle était si nerveuse.

Cette raison la s’appelait Hannah.

Elle était presque tombée sur le derrière lorsque Milligan lui avait demandé de l’accompagner u bal. C’était évident à son expression que Lestrange n’était pas du genre à apprécier ce genre de trucs. Pourtant, elle avait dit oui, et s’était empressée de se rendre chez sa mère pour lui emprunter une robe convenable pour ce genre de sortie, puisqu’elle n’en possédait pas. Et maintenant, elle était terriblement nerveuse. Pas parce qu’elle regrettait d’avoir dit oui à Hannah, loin de là : ce n’était pas leur première soirée ensemble… bien que c’était assurément leur première de façon aussi « officielle ». Non, si elle était nerveuse, c’était parce que…

Diantre, elle aurait dû porter quelque chose de plus discret! La robe prêtée par sa mère dénudait entièrement ses épaules, et son décolleté était beaucoup trop ouvert à son goût, indécent selon sa propre opinion. Nerveusement, la bibliothécaire n’avait de cesse de retrousser le buste de son vêtement, bien que ça ne changeait pas grands choses au résultat. Et avec ce chapeau de sorcière merveilleusement assorti à la soie dorée de sa robe, disons qu’il était difficile de la manquer. Triturant les jupes, aux motifs fleuris bien trop distingués, de son accoutrement qui ne lui ressemblait pas du tout, Sheireen tentait de se construire une expression sérieuse en balayant la salle de bal des yeux, comme si elle était là pour surveiller l’événement, alors qu’en réalité… elle ne faisait que chercher Hannah du regard… et éviter de croiser ceux des innombrables élèves, qui la dévisageaient comme s’ils ne la reconnaissaient pas.

Codage par Libella sur Graphiorum


@Hannah Milligan

_________________
Le bal de fin d'année 2021! Shei%20Sign

descriptionLe bal de fin d'année 2021! EmptyRe: Le bal de fin d'année 2021!

more_horiz

Le Bal de fin d’année 2021


L’année est enfin terminée et quelle année ! Il s’est passé beaucoup de chose, aussi bien mauvaise que bonne. J’ai commencé l’année amoureuse d’un garçon et je suis même sortie avec lui pour finir l’année amoureuse d’un autre garçon et être en couple avec lui. Et quel garçon ! Mon meilleur ami  @Logan Winchester depuis des années, qui me rend heureuse comme personne. Il sera d’ailleurs mon cavalier ce soir et je suis heureuse d’être à son bras. Je le suis beaucoup plus que quand Rajani m’a invité d’ailleurs. C’est ça, trouver son âme sœur non ? Je n’ai que 19 ans, mais je suis totalement fleur bleue et je suis persuadée de finir ma vie avec le rouquin.

Malheureusement, je ne peux pas profiter comme mes amis du privilège qu’il vienne frapper à ma porte pour venir me chercher et m’escorter jusqu’à la grande salle décorée pour l’occasion. Passer la porte à son bras, je le ferais seulement en sortant en fin de soirée. Mon devoir de préfète m’oblige à être présente, prête et de veiller à ce que tout soit installer avec l’aide de mes camarades et des professeurs. Mais ce n’est que partie remise, car je sais que contrairement à certains de mes camarades, je pourrais passer la nuit dans les bras de mon aimer. L’avantage d’être de la même maison et d’avoir un poste important. Il y a des inconvénients, mais aussi des avantages mines de rien.

C’est donc vertu de ma robe de princesse verte et sur mes talons haut que je déambule dans la salle à vérifier que tout va bien. Je stress un peu j’avoue, espérant que le lieu plaise à tout le monde, mais surtout de voir arriver Logan. Je ne fais que jeter des regards à la porte, attendant de voir mon aimé. J’espère lui plaire, qu’il me trouve belle. Je me suis maquillée un peu plus que d’habitude et j’ai relever mes cheveux dans un chignon et des boucles.

Tout est près et je prends donc un verre de jus de fruit pour avoir les mains occupées en attendant la seule personne que j’attends maintenant.



Le bal de fin d'année 2021! Dreamydress-po16033po998-1

_________________
Gimli Fawley

Le bal de fin d'année 2021! GrimFamiliarGoitered-size_restricted

descriptionLe bal de fin d'année 2021! EmptyRe: Le bal de fin d'année 2021!

more_horiz
L’année touchait finalement à sa fin. Du moins l’année scolaire. J’allais passer en onzième année si tout allait bien. J’avais bien révisé après tout donc il n’y avait pas de raison que j’échoue. J’allais pouvoir me faire plaisir ce soir pour le bal de fin d’année. Déjà j’y allais avec la plus belle des cavalières. Ma Winifred, ma meilleure amie mais aussi et surtout la femme de ma vie.

Quand elle avait été quittée par Rajani et que j’avais eu la même peu de temps après avec Chizu on s’était retrouvé. J’avais fini par comprendre que c’était la seule femme que mon cœur désirait. Chizu avait dû m’ouvrir les yeux certes, mais ça en avait valu la peine. Même si je n’étais pas vraiment prêt à faire face à ses sentiments. Je les avais gardés au fond de moi m’éloignant de @Winifred C. Fawley car je ne voulais pas lui imposer ça. Mais en définitive, on éprouvait la même chose l’un pour l’autre, un amour incommensurable.

Je me préparais avec minutie afin d’être aussi beau que possible pour ma petite amie. On ne pouvait pas arriver ensemble, devoir de préfète avant tout, mais je comptais bien sur le fait qu’on se rattraperais en fin de soirée en plus de dormir ensemble. On l’aurait bien mérité vu que l’on ne s’était pas vu des masses ses derniers temps à cause des examens.

J’avais opté pour un Costume Bordeaux en espérant que cela plairait à mon aimée. En attendant je me cachais derrière plusieurs couples qui passait la porte afin qu’elle ne me voie pas arriver. Je me baissais un peu vu ma taille mais c’était pour la bonne cause je voulais faire la surprise à ma chérie jusqu’au bout et elle ne devait faire que ça de zieuter la porte…

Je souris en la voyant. Sa robe verte lui allait comme un gant et sa coiffure pour l’occasion était à coupé le souffle. Je m’approche dans son dos et cache ses yeux de mes mains ne disant rien pour ne pas me vendre même si elle allait me reconnaitre. Elle y arrivait toujours quoique je fasse…

descriptionLe bal de fin d'année 2021! EmptyRe: Le bal de fin d'année 2021!

more_horiz
C’était avec des mains tremblotantes que Clarissa mettait les touches finales à son apparence qui se voulait soignée. Elle avait opté pour une robe blanche simple et ajustée à la taille, sans grand artifice outre le tissu drapé autour de ses bras et une courte traîne. Ses cheveux arboraient des ondulations crantées typiques des années 1920. Son maquillage, quant à lui, consistait d’un cat eye discret contrastant avec le rouge éclatant de ses lèvres. Enfin, elle portait une légère touche de parfum floral.

La pauvre Serdaigle passa à un cheveux de mourir d’une crise cardiaque quand on cogna à sa porte. Une main sur son coeur battant, elle prit une grande inspiration avant d’ouvrir à son petit ami,  @Elyas Rosenbaum.

- Damn, a mhuirnín (chéri)! Tu t’es fait plus que beau ce soir, fit-elle en lui caressant délicatement le bras. Je fais pâle figure à côté de toi... Elle replaça des plis imaginaires, évaluant si elle était à la hauteur de son cavalier. Pardonne-moi, je suis juste nerveuse… expliqua-t-elle au sujet de sa fébrilité évidente. Elle secoua doucement la tête. Allons-y avant que je ne t’attire à l’intérieur et qu’on ne se rende jamais au bal!

Ce qui était une réelle possibilité s’ils ne partaient pas maintenant… Car à voir le Poufsouffle ainsi paré de ses plus beaux atours, elle n’avait qu’une envie : lui arracher ses vêtements pour mieux l’attirer dans son lit.

L’Irlandaise demeura toutefois sage et se contenta d’enrouler son bras autour du Londonien… Ainsi que de l’embrasser sur la joue. Elle fut surprise de ne pas laisser de trace de rouge à lèvres. Il fallait croire que le gel teinté qu’elle avait utilisé était de meilleure qualité que ce qu’elle pensait. Tant mieux, ça voulait dire qu’elle n’aurait pas à retenir ses marques d’affections.

… Ce qui était un peu le but de cet événement spécial. Le jeune couple s’affichait pour la première fois ensemble, ce qui ravissait Bellingham au plus haut point... Tout comme ça l’angoissait énormément. Elle n’avait jamais eu de petit ami avant lui puisqu’elle avait jusqu’alors préféré la compagnie des livres à celle d’autres êtres humains. La nouveauté de la chose la rendait insécure. C’était ridicule considérant tout ce qui s’était passé entre eux depuis leur rencontre, mais elle n’y pouvait rien.

L’universitaire s’arrêta à l’entrée de la salle de bal. Elle resserra son étreinte sur le bras de son compagnon puis se blottit un peu plus contre lui.

- Prêt? lui demanda-t-elle dans un murmure.

descriptionLe bal de fin d'année 2021! EmptyRe: Le bal de fin d'année 2021!

more_horiz
Elle jetait un dernier regard presque critique vers la glace devant elle. Prenant une grande inspiration, l’infirmière tentait de calmer son cœur qui battait beaucoup trop vite. Cette soirée était essentiellement destinée aux étudiants, aux jeunes qui fréquentaient l’établissement scolaire. Elle ne faisait QUE partie du personnel de Poudlard et, comme la plupart d’entre eux, allait probablement s’assurer du bon déroulement de la soirée. Malgré tout, voyant là une occasion en or de pouvoir se détendre et s’amuser, la belle violette avait profité de l’occasion pour inviter Sheireen à l’accompagner… désireuse de s’afficher avec elle de manière plus ouverte. Ça lui faisait toujours un peu étrange de dévoiler sa relation avec la belle bibliothécaire. Non pas qu’elle avait honte d’elle, bien au contraire!! Mais Lestrange était la première femme qu’elle fréquentait de manière intime. Elle n’avait pas peur du regard des autres… ils étaient en 2021, bon sang! Il était grand temps que les gens s’ouvrent les yeux. Et puis, il lui suffisait seulement de poser son regard sur la belle jeune femme et tous ses soucis s’envolaient, comme par magie!

Sa chevelure violette était remontée en un chignon romantique et quelques mèches bouclées coulaient ici et là, sur ses trapèzes dénudés. Deux boucles d’oreilles argentées surmontées de perles pendaient à ses lobes et sa longue robe épousait ses formes à merveille. D’un bleu saphir profond et chatoyant, sa tenue était élégante sans être vulgaire. Son buste en forme de cœur complimentait sa poitrine sans dévoiler cette dernière à outrance. Son dos était partiellement dénudé et une petite perle discrète lui servait de pendentif, histoire d’éviter d’éclipser cette robe sublime. Usant de son rouge à lèvres une dernière fois, Hannah enfila ensuite ses escarpins, puis quitta l’infirmerie où elle avait travaillé toute la journée pour se rendre à la salle de réception.

Une fois sur place, elle esquissa un sourire ravi en constatant l’ambiance festive et la joie de vivre qui régnait. Les élèves étaient exaltés devant les vacances d’été qui s’offraient à eux et l’endroit était carrément sublime. De quoi vouloir faire la fête, quoi! Son regard balaya l’endroit alors qu’elle tentait de repérer sa cavalière… et pour dire vrai, ce ne fut pas bien difficile de remarquer la bibliothécaire : elle brillait de mille feux, comme un soleil! La bouche ouverte, complètement estomaquée, l’infirmière se fraya un chemin à travers la foule enjouée pour rejoindre la beauté qui, visiblement, n’assumait en rien son apparence époustouflante.

Leur regard se riva, l’une sur l’autre. Hannah avait l’air d’une carpe, la bouche ainsi ouverte. Rien pour rassurer sa compagne, bien évidemment! Elle était sans mot, littéralement! Elle s’était attendue à une tenue beaucoup plus sobre de sa part, puisque Sheireen DÉTESTAIT attirer l’attention. Et pourtant, elle se tenait devant elle, comme une perle d’or.

- Tu es… sublime. Fit-elle en se rapprochant doucement de sa compagne pour prendre ses mains dans les siennes. Oh bon sang, Sheireen! Tu as l’air d’un joyau! Ne fais pas cette tête, c’est un compliment! Mon cœur chavire!

Levant l’une des mains de la brunette au-dessus de sa tête, la violette l’incita à faire un tour élégant sur elle-même, histoire de l’admirer sur toutes ses coutures. Cette robe éclatante lui allait comme un gant, poussant même Milligan à douter d’elle-même. Aurait-elle dû choisir un truc plus extravagant, histoire d’être à la hauteur de sa cavalière?

- Où as-tu dégoté cette merveille? C’est un choix osé venant de toi, mais franchement, on dirait que cette tenue est taillée pour toi. Notant le rose évident des joues de la belle, Hannah gloussa puis s’avança légèrement pour lui susurrer quelques propos à l’oreille. Et tu es encore plus mignonne quand tu rougis de la sorte.

Ses propos furent ponctués d’un clin d’œil. Puis, sa main toujours dans celle de sa douce moitié, Hannah jeta un regard tout autour.

- Nous devons boire quelque chose pour fêter! Je me doute bien qu’il n’y a pas d’alcool à notre disposition, mais un petit cocktail sympa serait apprécié! C’est notre première soirée que l’on fréquente ensemble… c’est important de souligner le tout! Allez, viens! Il doit bien y avoir un elfe de maison quelque part.

Hannah prit les devants, guidant sa compagne avec elle, main dans la main.

_________________
When all the world is spinning 'round
Like a red balloon way up in the clouds
And my feet will not stay on the ground
You anchor me back down


#663399

descriptionLe bal de fin d'année 2021! EmptyRe: Le bal de fin d'année 2021!

more_horiz
Cette soirée était terriblement attendue par la plupart des étudiants de Poudlard… Et pour dire vrai, Elyas n’en faisait pas particulièrement exception! Bien qu’il préférait nettement les soirées entre amis dans un bar, l’idée de profiter d’une soirée un peu plus huppée et débordante de créativité était plutôt enviable. Bon… pour dire vrai, Clarissa était probablement la principale raison le poussant à se faire beau pour ce bal. Il voulait qu’elle n’ait d’yeux que pour lui et soit fière d’être à son bras, pour leur première soirée officielle en amoureux. Bon après, il ne doutait en rien de ses sentiments pour lui, mais il était fier que Bellingham l’ait choisi LUI pour partager sa vie, alors il voulait être impeccable.

Alors, il marchait dans le couloir de la résidence universitaires des Serdaigle, mains dans les poches de son pantalon propre de couleur anthracite. Une chemise blanche ajustée recouvrait son torse et ses bras, cette dernière étant surmontée d’une veste de complet grisée sans manche et aux boutons argentés. Une cravate noire impeccable pendait à son cou, terminant sa course sous ladite veste de complet. Les manches de sa chemise avaient été roulées soigneusement jusque sous les coudes, histoire de lui donner malgré tout un air décontracté (classique à Elyas) et mettant aussi en valeur ses tatouages. Ses cheveux blonds gardés plus longs sur le dessus de sa tête avaient été soigneusement coiffés sur le côté, lui donnant un air casual-chic. Et pour compléter le look, des souliers noirs en cuir ornaient ses pieds, lesquels le menaient, d’ailleurs, jusqu’à la chambre de sa petite amie.

Il toqua doucement à la porte, déglutissant malgré tout de nervosité. Lorsque la paroi de bois s’ouvrit, Rosenbaum détailla la bleue qui, visiblement, avait mis le paquet. Fidèle à elle-même, elle arborait une tenue en toute simplicité, mais percutante de bon goût. Cette robe blanche lui allait comme un gant et cette coiffure de style vintage était à la fois très stylée et carrément élégante. Portant une main à plat sur son cœur comme s’il venait de recevoir une décharge, Elyas soupira devant Bellingham, ignorant l’exclamation de surprise de cette dernière.

- Pâle figure? Tu rigoles? Fit-il en la détaillant de la tête aux pieds, alors qu’elle réajustait sa tenue, qui, déjà, était parfaite. Tu t’es bien vu dans un miroir? Tu es carrément trop belle, Clari…

Elle s’excusa rapidement, déclarant être empreinte de nervosité, sentiment qui était carrément partagé par son partenaire. Gloussant malgré lui, le blondinet suivit l’Irlandaise qui s’empressait de prendre les devants, par crainte de ne jamais se rendre au bal et passer la soirée au lit… Sérieusement, il ne se serait pas plaint de cette triste fatalité, si la belle en avait décidé ainsi!

Le bras gracile de Clarissa entoura sa taille et elle profita du geste pour l’attirer à elle et déposer un baiser sur sa joue. En guise de réponse, Elyas encercla ses épaules délicates de son bras et appuya ses lèvres sur la tempe de la belle dans un bisou débordant de tendresse.

Une fois devant la grande salle, le Poufsouffle sentit que sa compagne était encore un peu nerveuse, s’accrochant à son bras avec affection et cherchant probablement un peu de réconfort dans le processus. S’il était prêt? Absolument. Malgré tout, il ne put s’empêcher d’esquisser un sourire goguenard, puisque - fidèle à lui-même - il s’apprêtait à balancer une contre-proposition qui, somme toute, était quand même plus intéressante.

- Tu sais, si tu préfères, je peux me sacrifier et te reconduire à ta chambre… Je connais une activité très constructive qui est propice à la détente, si ça peut t’aider… Souffla-t-il tout bas, uniquement à l’intention de la belle. Je dis ça, parce que je suis quelqu’un d’altruiste, moi… Tu le sais bien. Je ne veux que ton bonheur le plus total, encore plus si ça implique un lit confortable…

Et il éclata de rire, puisqu’il comprit d’emblée que son offre (bien qu’alléchante), ne faisait pas l’unanimité. Tirant la langue en une grimace taquine, il se pencha ensuite vers l’avant pour venir quérir les lèvres de sa petite amie qu’il embrassa amoureusement, avec douceur. Évidemment, leur proximité évidente attira l’attention d’autres élèves, lesquels leur jetèrent des regards à la fois surpris et amusés.

- Il faut bien briser la glace, pas vrai? Souffla-t-il après avoir rompu le contact avec la belle blonde. Comme je dois faire des jaloux, en ce moment!

D’un geste du bras, il invita l’Irlandaise à le suivre en direction de la grande salle, là où la fête battait son plein. Les deux tourtereaux entrèrent donc dans la pièce, constatant toute la beauté des lieux. Elyas en eut le souffle coupé. Il reconnaissait à peine cet endroit qu’il avait fréquenté régulièrement tout au long de l’année.

- Ils ont mis le paquet, déclara-t-il en balayant l’endroit de ses prunelles vertes.

Évidemment, il repéra instantanément les victuailles mises à disposition des convives. Mentalement, il nota l’emplacement du buffet, se promettant d’y traîner un peu plus tard dans la soirée… Mais pas maintenant. Il souhaitait se pavaner un peu plus comme un paon, au bras de sa somptueuse petite amie. Une personne attira également son attention parmi la foule : une rousse mulâtre qui s’était vêtue de ses plus beaux atours en cette soirée mondaine. D’un mouvement du menton, il indiqua la présence de Cognar à Bellingham, puis, avec un sourire amusé, porta une main à sa bouche pour siffler bruyamment en direction de Roxanne Weasley. Une fois son attention attirée, Elyas mima trouver la Gryffondor beaucoup trop sexy, contrairement à son habitude, visiblement. La joueuse de Quidditch esquissa un sourire carrément amusé et le gratifia d’un doigt d’honneur, geste qui fit éclater le blondinet de rire. C’était la façon Weasley de remercier ses deux amis proches et de les saluer.

- Alors, mademoiselle Clarissa… qu’est-ce qui vous ferait plaisir? Fit-il en ramenant son attention vers la Serdaigle et entourant sa taille de ses bras pour la rapprocher de lui. Danser, peut-être? Je ne veux pas être rabat-joie, mais je doute qu’il y ait du whisky ici, donc il va falloir trouver une autre forme de divertissement. Ajouta-t-il d’un air taquin. Ou alors, tu veux me montrer à quel point tu es douée en magie et essayer de remporter ce concours?

_________________
Le bal de fin d'année 2021! Sign111

descriptionLe bal de fin d'année 2021! EmptyRe: Le bal de fin d'année 2021!

more_horiz
tumblr_n5c4up6I131slur46o2_500.gif tumblr_n5c4up6I131slur46o4_500.gif
Jus de raisins
C’était beaucoup trop, elle se sentait tellement ridicule. La sorcière s’apprêta à retirer son chapeau, tendant la main vers celui-ci, pour se rendre moins visible, mais elle interrompit son geste. Ses yeux s’étaient posé sur Hannah. Pendant un bref moment, elle cesse de respirer. Puis, elle reprit brusquement son souffle, comme si elle sortait d’une très longue plongée en apnée. Chaque fois que son regard rencontrait celui de l’infirmière, Sheireen avait le souffle coupé. Même ses vêtements de travail quotidien, un brin banal, elle la trouvait toujours époustouflante, alors quand elle « se mettait jolie », c’était plus que ce que son cerveau pouvait supporter, du coup, elle oubliait même comment respirer. Et marcher. Parce que ce fut bien Milligan qui combla la distance qui les séparaient lorsqu’elle l’eut remarquée (ce qui n’avait sans doute pas été difficile, fichue robe dorée!), affichant un air surpris, comme si elle ne s’était pas attendu à la voir là… ou à la voir accoutrée de la sorte, probablement.

Lestrange s’accrocha aux mains de Milligan comme à une bouée… ou à une ancre, plutôt, soulagée qu’elle soit venue les lui prendre, la ramenant un peu sur terre alors qu’elle se sentait dériver. Certes, ses compliments la firent rougir de plus belle, et elle avait toujours détesté en recevoir, mais quand ça lui venait de Hannah, c’était… un peu plus supportable, disons. Quant à Sheireen, son cœur chavirait qu’importe ce que portait (ou pas) son amie de cœur, mais elle décida de ne pas répondre par de telles déclarations surfaites.

-C’est… trop voya-oh! commence-t-elle à protester avant d’être interrompue, la jolie infirmière à la robe saphir la faisant tourner sur elle-même afin de pouvoir l’admirer sous toutes ces coutures, littéralement. C’est à ma mère… marmonne-t-elle, gênée, en réponse à la question d’Hannah. Osé, tu dis? J’ai l’impression de porter un costume et non une robe de bal.

Et c’était peu dire, ça ne lui ressemblait tellement pas qu’on aurait effectivement pu croire qu’elle se costumait quoi. Certes, le vêtement lui allait effectivement comme un gant, mais c’est que Sheireen faisait exactement la même taille que sa mère… enfin, au même âge, Madame Lestrange ne portant plus de telles robes depuis belle lurette. Puis, à ses yeux, la robe de Hannah était bien plus propice à un événement scolaire que la sienne… sauf si elle avait assisté à un bal d’Halloween, ce qui n’était pas le cas.

-Mais, toi Hannah, tu... tu es encore plus ravissante. Comme toujours.

Ajoutant à son trouble évident, Hannah s’approche de Sheireen pour lui murmurer à l’oreille, ce qui provoque tout un tas de petits frissons le long de l’échine de la bibliothécaire. Elle a l’impression que son cœur va se sauver de sa poitrine, et peut carrément sentir la chaleur lui monter au visage, ce qui n’a rien pour améliorer son teint, ce que son amoureuse se plaisait justement à souligner.

-Je ne suis pas certaine que le rouge s’agence si bien avec la couleur de ma robe… murmure-t-elle en réponse, s’étonnant d’être encore capable d’humour à ce point-ci.

D’ailleurs, son ton de voix ne collait pas du tout avec le propos, il était plutôt plein d’émotions, chamboulé, mais passons ce détail. Hannah voulait fêter. Fêter la fin de l’année? Leur relation rendue publique? L’audace de Sheireen? La beauté du ciel étoilé? Qu’importe, a-t-on vraiment besoin de raison pour fêter? S’accrochant à la main de l’infirmière, la bibliothécaire la suit au travers les élèves et étudiants ayant déjà commencé à danser et s’amuser, cherchant les boissons.

-Non seulement il y a des elfes à profusion pour faire le service… commence-t-elle à répondre en désignant du doigt l’un des petits serviteurs de Poudlard, portant à bout de bras des plateaux remplis de coupes vides ou pleines, afin que les habitants du château puissent échanger l’une contre l’autre. Mais quand tu sais auquel t’adresser… Il n’est pas impossible de… faire modifier un brin le contenu de sa coupe, précise Sheireen avec un petit sourire en coin, en allusion à l’envie d’alcool mentionnée par Hannah.

Prenant le lead, sans lâcher la main de Milligan, Lestrange l’entraîne au travers la foule, croise deux elfes de maison sans s’arrêter, puis trouve enfin la petite tête qu’elle recherchait. Aux yeux du novice, tous les elfes se ressemblaient, mais étrangement, il y avait des gens, comme Sheireen, qui était capable de les distinguer les uns des autres, et qui connaissaient même le nom de chacun. Ce qui était plutôt ironique puisqu’elle n’était pas foutue de retenir ceux des élèves, mais bon!

-Psst… Zopky? chuchote-t-elle en lâchant la main d’Hannah pour se pencher à la hauteur de l’elfe qu’elle appréciait plus que les autres, sa longue robe dorée s’étendant autour d’elle de façon peu commode dans le processus. Dis-moi… Peux-tu nous obtenir… heu… tu sais, ce jus de raisins rouges délicieux et plus… parfumé que les autres? demande-t-elle en adressant un clin d’œil à la créature, laquelle lui répond de la même façon, avant de simplement claquer des doigts pour que le contenu de deux coupes se métamorphose sous leurs yeux ébahis.

Ébahis, oui, parce qu’il fallait bien un elfe de maison pour accomplir un tel exploit sans sortilège ni baguette. Ces petites créatures avaient toujours impressionné Sheireen… Ils parvenaient tout de même à contourner bon nombre de restrictions magiques auxquelles les sorciers devaient faire face au quotidien! La bibliothécaire remercia Zopky, puis s’empara des deux coupes « spéciales », pour en offrir une à Hannah.

-Et avec un peu de chance, on me bousculera, je renverserai tout, gâcherai ma robe et personne ne me reprochera d’enfiler mes fringues habituelles pour le reste de la soirée! s’exclame-t-elle en levant son verre comme pour porter un toast, mais proférant plutôt… un souhait. Et au diable la logique voulant qu'un simple récurvite l'aurait sauvée de cette situation embarrassante, elle pouvait encore rêver, non?

Puis, d’un petit geste nerveux… elle remonta encore une fois le haut de sa robe.

Codage par Libella sur Graphiorum


@Hannah Milligan

_________________
Le bal de fin d'année 2021! Shei%20Sign

descriptionLe bal de fin d'année 2021! EmptyRe: Le bal de fin d'année 2021!

more_horiz

Le Bal de fin d’année 2021


On m’interpelle et je détourne mon regard de la porte durant cinq minutes. C’est ce qui a permis à @Logan Winchester de se faufiler discrètement sans que je ne le voie. Quand je regarde à nouveau la porte, je commence à m’impatienter. La salle de bain se remplit de plus en plus et je commence à me poser des questions. Il devrait déjà être là non ? Il a peut-être été interpelé par Duncan ou quelqu’un d’autre. Je pose mon verre sur une table et commence à faire un premier pas vers la porte pour partir à la recherche de ma moitié, quand des mains grandes, mais d’une immense douceur se posent sur mes yeux.

Mon cœur s’emballe, alors que je reconnais sans mal celui que j’allais chercher justement. Son eaux de Cologne me chatouille le nez et je me mets à sourire de toutes mes dents. Je pose mes mains sur les siennes pour les enlever afin de pivoter sur moi-même dans un geste gracieux. Je le vois, beau comme jamais dans son costume. Je le trouve encore plus beau que d’habitude même. Je lâche ses mains pour enrouler mes bras autour de son cou et me hisser vers ses lèvres. Heureusement que j’ai mis des chaussures à talons pour la soirée. Cela diminue la distance et je me mets moins sur la pointe des pieds que d’habitude. Je lui offre un long baiser tendre tout en caressant sa nuque. Au bout de quelques minutes, nos lèvres se séparent et je le regarde, les yeux brillant d’amour pour lui.

Bonsoir Winchester, vous êtes très beau ce soir.

Je laisse glisser mes mains de ses épaules à son torse pour réajuster sa cravate qui était un peu de travers. J’en profite aussi pour remettre son col et de lisser les pants de sa veste. On ressemblait vraiment à un couple de vieux amoureux tous les deux.

Comment vas mon fiancé ?




_________________
Gimli Fawley

Le bal de fin d'année 2021! GrimFamiliarGoitered-size_restricted

descriptionLe bal de fin d'année 2021! EmptyRe: Le bal de fin d'année 2021!

more_horiz
La jeune femme caressait le bras de son compagnon en attendant sa réponse. Elle le regardait avec des yeux de Chat Botté… Air adorable qui fut appelé à disparaître en voyant le sourire que lui envoyait son petit ami. Son visage véhiculait désormais un mélange d’appréhension et d’envie de rire. Elle n’avait même pas besoin de savoir ce qu’il lui réservait pour sourire de plus en plus. La mention de sacrifice, d’ailleurs, lui fit hausser un sourcil. Elle ferma les yeux puis réprima à peine un rire en comprenant où il voulait aller avec son discours. Elle se massa l’arrête du nez. Elle avait réfléchi à cette offre quelques secondes malgré tout. Ce serait tellement plus facile de rentrer au dortoir que d’affronter la salle de bal bondée d’élèves, enseignants et autres membres du personnel.

- Sans blague! Comment ai-je pu mettre la main sur un homme aussi charitable que toi, a chroí (mon coeur)? s’exclama-t-elle tout en plaçant une main sur le coeur d’Elyas. C’est très aimable de ta part. Elle accueillit son baiser avec plaisir. Elle eut l’impression d’être sur un petit nuage jusqu’à ce qu’elle voit l’expression de certains de leurs compères. Ah ouais, ils étaient en public…  Tu as raison… comme toujours. Elle appuya sa tête sur son épaule. Dommage qu’on ne puisse pas comptabiliser qui d’entre nous deux provoque plus de jalousie. On aurait pu se mettre au défi et gagner un prix de « relaxation », tu sais? Ah et pour ton « sacrifice », je garde la proposition en tête. Il est possible que je sois tentée de m’en prévaloir d’ici la fin de la soirée, ajouta-t-elle avec un air espiègle au visage.

Le Poufsouffle avait décidément remonté le moral de sa copine, qui se laissa guider sans trop avoir envie de se cacher en-dessous d’une table. « C’est magnifique… » souffla-t-elle tandis qu’elle admirait les décorations. « Je ne te le fais pas dire. » Elle l’embrassa sur la joue, ne voulant pas le distraire de son émerveillement face au buffet. Elle se doutait bien qu’ils y feraient un tour tôt ou tard. C’était un peu inévitable quand on sortait avec un jaune! D’un autre côté, ça ne la dérangeait pas. Elle trouvait ce côté gourmand plus que mignon.

Clarissa tourna la tête dans la direction que lui indiquait son amoureux et sourit en voyant leur flamboyante acolyte. Elle fit un « Ok » avec ses doigts pour lui véhiculer que son apparence était des plus alléchantes ce soir. Évidemment, les deux meilleurs amis s’agacèrent mutuellement comme à leur habitude et le tout se termina avec le trio pouffant de rire chacun de leur côté.

- Ils sont beaux ensemble, commenta-t-elle en se réjouissant également de son propre bonheur. Elle se blottit contre Elyas tout en caressant son torse. Ce qui me ferait plaisir? Son sourire en disait long sur ce qui amplifierait sa bonne humeur. Danser, oui et... Elle fit la moue. Je sais qu’ils ne servent pas de whisky… Elle lui murmura alors à l’oreille : N’est-ce pas à ça que sert le sortilège d’apparition? Elle recula un peu, admirant les yeux verts de son cavalier. Et tu sais, tu es tout le divertissement dont j’ai besoin, fit-elle en lui caressant une joue. Elle ramena son attention sur la grande salle. Voyons ce que je peux faire…

La Serdaigle fit quelques pas en se frottant les mains. Elle prit sa baguette préalablement cachée dans le dos de sa robe. Elle jeta un dernier regard en direction de son chéri puis se mit en action. Elle était loin d’être le genre de fille à aimer faire du tape-à-l’oeil, mais elle pouvait bien essayer un petit quelque chose. Elle commença en faisant apparaître une série de bulles argentées, le tout rapidement suivi d’un sort de conjuration de papillons bleus. Elle enchaîna ensuite avec Avis pour qu’une volée d’oiseaux gazouillants se joigne au reste des éléments invoqués.

- Qu’en dites-vous, monsieur Rosenbaum? La sorcière attendit un instant avant de faire disparaître tous les animaux et insectes, mais laissa les bulles pour ajouter à l’ambiance féérique de la soirée. Intéressé à faire mieux que moi? demanda-t-elle avec un sourire en coin.

descriptionLe bal de fin d'année 2021! EmptyRe: Le bal de fin d'année 2021!

more_horiz
Je souriais car il semblerait que j’avais réussi à surprendre ma belle @Winifred C. Fawley. Je l’avais vu de loin en train de discuter avec quelqu’un. Si bien qu’elle avait été dos à l’entrée au moment où j’étais entré. Je continue de me déplacer de manière lente dans la salle en gardant mes yeux sur elle à chaque instant. Je pouffais doucement en voyant qu’elle commençait à s’impatienter comme un lion en cage de ne pas me voir arriver. Je finis par réduire une fois de plus la distance qui nous séparais et lui mis les mains sur les yeux tandis qu’elle était prête à quitter la fête pour venir me chercher. Trop adorable, mais il avait fallu que je l’embête un peu. J’aimais bien me faire désirer surtout quand c’était elle qui m’attendait je dois bien l’avouer ~

Je sens ses joues s’étirer signe qu’elle sourit et qu’elle m’a probablement une fois de plus démasqué. Mais bon, j’avais l’habitude. Je n’avais jamais réussi à la surprendre de cette manière. Elle met finalement ses mains sur les miennes tandis qu’elle pivote pour me regarder. Elle enroule ses bras autour de mon coup avec bonheur avant de venir chercher un long et doux baiser auquel je réponds avec plaisir. Elle était un peu plus grande ce soir ayant mis de beaux talons et je caressais son dos tandis qu’on finit par délier nos lèvres avec tendresse. Son regard était toujours aussi beau et je ne me suis jamais senti aussi important que dans ses yeux. Cela fait chaud au cœur d’être aimé avec autant de puissance.

Bonsoir Préfète en chef Fawley...merci mais vous êtes de loin celle qui éclipse toutes les autres personnes de la salle...

Je souris et viens chuchoter à son oreille.

Tu es parfaite mon cœur, la plus belle de toute...dis-je lui caressant tendrement la joue.

Je rigole quand elle laisse glisser ses mains de mes épaules à mon torse pour réajuster ma cravate qui ne semblait pas être assez bien mise à son goût.

Je fais des efforts avec les cravates, mais tu restes la reine du réajustement ~

Elle continue d’ailleurs en réajustant aussi mon col et ma veste. Je pouffe et frotte mon nez au sien.

J’étais si mal habillé que ça que tu as réajusté quasiment tous mes habits ? dis-je taquin.

Je souris tandis qu’elle me demandait comment j’allais. Je viens l’embrasser de nouveau avec douceur.

Je vais très bien mon cœur. Surtout maintenant que tu es dans mes bras et que tous savent que tu n’es rien qu’à moi ~

Je souris et lui prend les mains en les embrassant tandis que je regarde les alentours plus en détails.

Tu as encore fait un travail époustouflant pour cette année. Tu es la meilleure.

Je viens embrasser sa joue et remonte au niveau de son oreille la lui mordiller doucement avant de chuchoter afin que personne ne m’entende à part elle :

Tu sais tu as tout réajuster mais ça aurait été plus facile de laisser tout en l’état vu que tu risques fortement de tout m’enlever après la soirée ~ dis-je avant de me redresser un sourire mutin au visage et le regard rieur.[/color][/color]

Dernière édition par Logan Winchester le Jeu 11 Nov - 11:06, édité 1 fois

descriptionLe bal de fin d'année 2021! EmptyRe: Le bal de fin d'année 2021!

more_horiz
Elle devait forcément avoir des ailes, autrement, comment pouvait-on justifier le sentiment de flotter qui l’envahissait de plus en plus au fil du temps? La main de Sheireen dans la sienne était chaude (un brin moite même, mais ce détail n’était pas important) et douce. Gloussant comme une gamine presque survoltée, l’infirmière louvoya parmi la foule, cherchant du regard un petit être armé d’un plateau tant convoité. C’est alors que la voix de sa compagne retentit désignant des elfes de maison non loin. Déterminée à rejoindre l’une de ces créatures hautes comme trois pommes, Milligan freina son geste alors que la bibliothécaire précisait le fond de sa pensée, laissant entendre qu’elles pourraient bien « profiter d’un petit extra » dans leur coupe respective. Suffisait de savoir à qui demander… Zopky!

- Tu sais que tu es parfaite, toi? Balança la New-Yorkaise, le regard chargé d’admiration et un large sourire au visage. Toujours prête à me donner exactement ce dont j’ai besoin…

Sans un mot de plus, la violette suivit la brunette, sa paume ne quittant jamais la sienne. Elle était excitée comme une puce! Elle avait l’impression d’être de retour à l’adolescente, quand elle allait consommer de l’alcool en cachette avec ses amies sans en être autorisée. En contrepartie, cette fois, elle le faisait avec la femme qui faisait battre son cœur à tout rompre. C’était encore mieux! Jetant des regards tout autour, Hannah notait la présence de tous ces elfes de maison sans toutefois distinguer la fameuse « Zopky ».Sheireen avait un réel don pour les reconnaître!

Puis, au bout d’un moment, Lestrange relâcha la main de Milligan pour ensuite se pencher vers ce petit bout d’elfe au regard brillant. Échangeant avec la créature magique de manière complice, la sorcière dorée émit sa requête, laquelle fut répondue par l’affirmative en un claquement de doigts… littéralement. Ébahie, Hannah observa les coupes cristallines remplies de vin que tenait Sheireen. Zopky était… fantastique.

- Merci infiniment, Zopky, fit Hannah avec un doux sourire pour la créature. C’est terriblement gentil de ta part.

Elle accueillit d’emblée la coupe, puis balança un regard en direction de sa compagne qui, d’ores et déjà, espérait qu’un dégât ne vienne gâcher sa jolie robe. Pour dire vrai, la situation amusait énormément l’infirmière. Son amoureuse avait un tel dédain des tenues de soirée! Levant sa coupe à son tour, elle trinqua avec cette dernière, gloussant sous le souhait formulé par cette dernière.

- Tu sais pourquoi tu détestes ça à ce point? Parce que tu choisis des tenues sublimes… sans en évaluer le confort. Fit-elle doucement en replaçant l’une des petites mèches brunes et bouclées de sa compagne. Ne te méprends pas : tu es époustouflante dans ta tenue. Mais à voir comment tu remontes ton décolleté, je crois que tu pourrais être tout aussi jolie dans une tenue plus adaptée. Un air songeur au visage, la New-Yorkaise prit une gorgée de vin, puis poussa un soupir de satisfaction au contact alcoolisé dans sa cavité buccale. Bon sang, il était délicieux!

Toutefois, le bien-être de son amoureuse la tracassait. Elle voulait principalement que Sheireen s’amuse, se détende! Dans cette tenue, il n’y avait aucune chance que ça se produise.

- Je peux te proposer un truc? Non, je ne veux pas que tu mettes tes vieilles fringues! c’est une soirée, bon sang! Rétorqua-t-elle en éclatant de rire! Ce regard d’espoir que lui avait balancé la brunette!! Mais si tu le souhaites, j’ai une autre tenue. Nous faisons approximativement la même taille, toi et moi… Ce n’était pas tout à fait vrai : Lestrange était de stature un peu plus délicate qu’elle, mais rien de dramatique. Je ne savais pas quoi choisir alors… Elle est plus sobre que ce que tu portes - assurément - mais est de bon goût! Une robe pourpre style vintage à la Audrey Hepburn avec encolure bateau. Je voulais la mettre avec des perles… Elle est plus courte que celle-ci, mais s’arrête aux genoux, alors ça ne devrait pas trop te gêner. Elle est dans une housse à l’infirmerie. Tu veux que je te la montre?

De toute façon, elle serait assurément plus confortable pour bouger que dans cette marée d’or. Après tout, le bonheur de Sheireen était ce qu’il y avait de plus important aux yeux de l’infirmière. Tendant sa main délicatement en direction de son amoureuse et tenant sa coupe de l’autre, l’Américaine invita la Française à la suivre. De toute façon, la fête ne se sauverait pas en quelques minutes!

_________________
When all the world is spinning 'round
Like a red balloon way up in the clouds
And my feet will not stay on the ground
You anchor me back down


#663399

descriptionLe bal de fin d'année 2021! EmptyRe: Le bal de fin d'année 2021!

more_horiz
Lovés l’un contre l’autre comme deux petits koalas, les deux universitaires transpiraient l’amour. Ses bras entourant la Serdaigle alors qu’elle appuyait sa tête contre son torse, Elyas avait envie que le temps s’arrête, l’espace de quelques instants. Il voulait rester comme ça, avec elle, seuls au monde malgré cette marée d’étudiants festifs. Il écouta la réponse de son amoureuse, puis la relâcha à contrecœur alors qu’elle se reculait doucement. Il esquissa un sourire alors que sa main délicate venait quérir sa joue en un geste débordant d’affection. Visiblement, l’Irlandaise était soucieuse de vouloir exhiber son savoir-faire en termes de magie! Arborant son plus bel air faussement critique, le Poufsouffle observait sa douce moitié à l’œuvre, laquelle s’emparait de sa baguette pour laisser libre cours à sa créativité. Si déjà les bulles argentées étaient spectaculaires, les papillons bleus et l’envolée d’oiseaux avaient de quoi charmer le jeune homme, lequel adorait la faune et la nature.

- Wow! Pas mal du tout! S’exclama-t-il en applaudissant. Je ne sais pas trop si je pourrai faire mieux que vous, mademoiselle Bellingham, mais je tâcherai d’être à la hauteur de votre talent indéniable!

Effectuant une courbette exagérée, le Poufsouffle glissa également une main sous sa veste de complet, dans son dos, pour dégainer sa baguette de chêne blanc. D’un air songeur, il réfléchissait à la performance qu’il désirait faire pour - avouons-le - davantage impressionner sa belle que de vraiment gagner un prix quelconque. Sourire en coin, il prit une grande inspiration, puis effectua un mouvement circulaire avec sa baguette.

- Spero patronum, fit-il doucement, alors qu’une fumée blanche et argentée se dégageait de la pointe de sa baguette.

Sans grande surprise pour qui le connaissait, la silhouette brillante d’un chien de type golden retriever fit son apparition, sautillant dans l’air dans un mouvement joyeux et libre. Puis, alors qu’il prenait doucement en altitude pour passer au-dessus de la tête de Clarissa, l’animal qui respirait le bonheur leva un museau curieux vers les bulles argentées dans un mouvement d’insouciance. Puis, au moment où sa truffe entra en contact avec l’une des bulles, le chien se dissipa dans un nuage chatoyant. Au même moment, Elyas lança un sort de Flambios, inscrivant au-dessus de leur tête les notes brillantes et enflammées d’une mélodie, lesquelles se muèrent en écrits : « Take my hand, take my whole life too, for I can't help falling in love with you ». Ces paroles de la chanson romantique originellement composée par Elvis Presley s’évaporèrent en étincelles au moment où Rosenbaum formula un sort d’Orchideus pour faire apparaître dans sa main un bouquet bien garni de fleurs typiquement irlandaises, dont des coquelicots, des primevères et des boutons d’or.

- Alors, ça te plaît? Fit-il en tendant le bouquet vers sa petite amie. Tu te doutes bien que je n’en ai rien à faire du prix, hein? Je voulais seulement faire un truc sympa pour toi…

Parce qu’il n’avait d’yeux que pour elle. Sourire tout de même victorieux aux lèvres (parce que oui, il croyait bien avoir fait son effet), Rosenbaum se pencha pour embrasser les lèvres de son amoureuse avant de ranger sa baguette.

- Cela dit… on est vraiment top tous les deux… Si on s’y met ensemble, il n’y aura absolument rien pour nous empêcher de gagner… Je dis ça, je dis rien, hein! Fit-il tout bas. Ou alors, on s’en fout et tu danses avec moi...

Il tendit la main en sa direction pour l’inviter à le suivre. D’un air faussement sérieux, il jeta un regard en direction du buffet, puis pointa ses propres yeux de son index et son majeur pour ensuite rediriger le tout vers la table chargée de victuailles en un mouvement répété.

- Je t’ai à l’oeil, dit-il tout bonnement en direction du buffet. Je ne t’oublie pas, ce n’est que partie remise.

Puis il éclata de rire en entraînant la belle Serdaigle à sa suite. Une fois sur la piste de danse, il se retourna pour faire face à la jolie bleue et leva le bras pour la faire pivoter sur elle-même, faisant tournoyer également sa robe blanche tout autour d’elle. Fort de son côté artistique prononcé, Elyas – bien qu’il ne s’en vantait pas – était plutôt à l’aise avec la danse. Il avait le sens du rythme et n’avait aucune difficulté à guider et/ou rattraper sa copine en cas de bévue. L’ambiance était bonne et la musique, festive. L’attrapant au passage et la ramenant contre lui, Rosenbaum avait un large sourire au visage. Puis, alors qu’il détaillait les traits délicats de Bellingham, son expression se fit un peu plus sérieuse.

- Tu repars en Irlande cet été, pas vrai? Fit-il à son intention. Tu fais bien de le faire, ta famille doit te manquer. Mais bon sang que je vais m’ennuyer de toi, Clari... Je crois que ce sera l’été le plus long que j’aurai jamais vécu. Tu me promets que tu m’écriras? Je vais rester à Pré-au-Lard, j’ai un plan estival pour ce faire. Je serai peut-être deux semaines, tout au plus, à Londres, mais sans plus.

Et il appuya son front contre le sien.

_________________
Le bal de fin d'année 2021! Sign111

descriptionLe bal de fin d'année 2021! EmptyRe: Le bal de fin d'année 2021!

more_horiz

Le Bal de fin d’année 2021


Je me sens tout de suite bien dans ses bras @Logan Winchester et quand il me regarde. J’ai vraiment l’impression d’être la plus belle fille de l’école et cela me rend heureuse. Il exprime le même sentiment en me disant qu’il est heureux d’être là avec moi. Je rayonne de bonheur, alors qu’il prend mes mains, dont une qui est mise en valeur par une bague de fiançailles. J’ai encore du mal à le croire. Je glousse quand il me dit qu’il est content que tout le monde sache que je ne suis qu’a lui. Il est romantique mon fiancé. Ça me fait tout drôle je le dire. Ma petite voix intérieure est totalement surexcitée à chaque fois.

Je n’ai pas fais grand-chose, on a tous travailler pour faire oublié le dernier bal. J’espère que les élèves viendront.

Je fais une petite moue boudeuse, en me souvenant de cette horrible nuit. Je sais que beaucoup d’élèves ne voulaient pas venir ce soir, mais espérons que tout aille bien. Il n’y avait pas de raison, rien ne c’était passé depuis des mois.

En tout cas, j’oublie rapidement ses pensées peu agréables, quand ma moitié devient taquin. Il remonde jusqu’à mon oreille qu’il mordille, tel le fourbe qu’il est parfois. Je me resserre contre lui et ferme les yeux à la fois pour apprécier cela, mais aussi pour me contrôler et éviter de faire des bruits suspects. Il le sait que je suis sensible en plus ! Il se joue de moi et me provoque sans pudeur. Il se redresse et me regarde. Je lui rends son sourire et me saisi de sa cravate pour l’attirer vers moi, nos lèvres à quelques millimètres.

Continu à jouer comme ça Winchester et la soirée risque d’être rapidement écouter pour un tête à tête entre toi et moi.

Je lui faisais passer un message, que ma volonté de rester ici à danser avec lui et m’amuser avec nos amis pouvait vite disparaitre pour quelques choses de plus intimiste. Je lui fais un clin d’œil avant de réajuster encore une fois sa cravate et de prendre sa main dans la mienne pour aller vers le buffet. Je reste bien droite, comme si je venais de lui dire que j’avais prévu de m’acheter un nouveau livre cet été et non que je l’avais clairement allumée.

Tu veux un verre ? Avec tout se stress, j’ai la gorge sèche, il faut que je boive quelque chose. Tu sais si Duncan va venir ?





_________________
Gimli Fawley

Le bal de fin d'année 2021! GrimFamiliarGoitered-size_restricted

descriptionLe bal de fin d'année 2021! EmptyRe: Le bal de fin d'année 2021!

more_horiz
Je souris à ma @Winifred C. Fawley. Je me sentais tellement bien avec elle et maintenant qu’elle était ma fiancée c’était d’autant plus l’amour fou entre nous. On se disputait bien sûr et c’était parfois si fort que ça ressemblait à une rupture, mais on se réconciliait toujours. On s’aimait beaucoup trop pour ça. Cela faisait du bien d’avoir quelqu’un qui s’inquiétait autant pour soi, qui nous voyait comme la prunelle de ses yeux. Elle était si belle dans sa robe ce soir, j’étais le plus chanceux des hommes à n’en pas douter. J’adore voir sa bague aux doigts...Elle est mienne et je ne partage pas ~

Je comprends tout à fait. Mais les élèves viendront. Vous avez fait un boulot de folie. Le bal est vraiment magnifique. On ne peut pas vivre sans cesse dans la peur. Il faut profiter de la vie malgré nos peurs. On va y arriver à passer au-dessus de tout ça.

Je comprends vraiment le souci. Vu comment Pré-Au-Lard avait été attaqué par ce groupe dissident, l’Otium là, c’était loin d’être un super souvenir le dernier bal. Beaucoup d’élèves avait été traumatisé parce que qu’il s’était passé et à juste titre. Il y avait eu de nombreux morts ce jour-là dont des professeurs. Donc ce n’était pas le genre de choses qu’on pouvait oublier comme ça. Mais il fallait apprendre à tourner la page. C’était difficile je le sais bien, mais on ne pourrait pas revenir dans le passé même en le voulant donc il fallait vivre avec et continuer d’avancer.

Après cela faisait déjà plusieurs mois depuis cet incident. Même s’il n’y avait pas tous les élèves je pense qu’ils y en auraient tout de même plusieurs. Je finis par faire dévier la conversation devenant plus taquin pour la faire penser à autre chose. Je rigole quand elle se serre contre moi se retenant clairement de gémir à mon contact. Je l’embêtais pas mal faut dire aussi...Elle finit par m’attirer à elle à son tour en tirant sur ma cravate nos visages à quelques millimètres l’un de l’autre.

Oh mais j’en serais ravi d’un tête à tête avec toi ~ Mais on peut profiter tout de même un peu de la fête avant. Tu as mis beaucoup d’effort avec tes collègues que ce soit parfait. Alors je veux qu’on participe mon cœur. On verra par la suite pour se sauter dessus dans l’intimité ne t’en fais pas, je ne compte pas te laisser tranquille ce soir dis-je dans un clin d’œil complice.

Mais oui, je voulais saluer les efforts de tous pour ce bal. Je souriais en tout cas de voir qu’on était toujours aussi intense et amoureux que le premier jour. C’était libérateur de voir à quel point on était fait l’un pour l’autre. Elle finit par réajuster une nouvelle fois ma cravata après avoir tiré dessus et on va direction le buffet. En digne pouffy que nous étions on ne pouvait décemment pas passer à côté surtout qu’il y avait pleins de bonnes choses qui donnaient envie. Des plats de toutes sortes et qui avaient tous aussi l’air délicieux les uns que les autres. Le crumble citrouille/carotte/patate douce m’envoyait du rêve et il fallait absolument que je goûte ça... J’en salivais presque d’avance.

En tout cas, je souriais en voyant ma belle faire comme si de rien était. Elle savait m’allumer sans ne plus rien laisser paraître. Elle devenait très forte à ce jeu-là...

J’avoue un petit verre c’est pas de refus.

Une fois au buffet je nous servais deux verres et tendais le sien à Winifred.

Aucune idée pour Duncan. Je ne l’ai pas vu aujourd’hui, il me semble qu’il m’a dit qu’il viendrait hier, mais il est si imprévisible qu’il a peut-être eut d’autres plans en cours de route avec je ne sais pas quelle fille dis-je en haussant les épaules.

descriptionLe bal de fin d'année 2021! EmptyRe: Le bal de fin d'année 2021!

more_horiz
tumblr_n5c4up6I131slur46o2_500.gif tumblr_n5c4up6I131slur46o4_500.gif
L'air louche
Sheireen n’avait pas l’impression de s’approcher, de près ou de loin, de la perfection, mais elle commençait à s’habituer à l’idée qu’Hannah la fasse crouler sous les compliments un brin exagérés. Elle avait cette personnalité, un peu frivole, à s’exclamer plus fortement avec de grands mots pour de toutes petites choses… et c’était plutôt charmant, de l’avis de la bibliothécaire, même si parfois un peu embarrassant. Elle ignora donc la remarque, d’un simple haussement d’épaules, et passa commande à Zopky, laquelle ne se fit pas prier pour servir cette sorcière qui était toujours si gentille avec elle. Visiblement surprise, Milligan remercia l’elfe franchement, ce qui fit glousser la petite créature, qui s’enfuit ensuite d’un pas plus léger, comme sautillant, pour poursuivre son travail.

Hannah rigole doucement au souhait de Sheireen de ruiner sa robe, mais pas de façon moqueuse, plutôt presque compatissante. Techniquement, sa tenue dorée lui allait à ravir et elle la remplissait comme il le fallait de toutes parts, mais le buste était fait pour commencer si bas, dévoilant une trop grande partie de sa gorge et… autre chose… qu’elle ne pouvait s’empêcher de la retrousse à tout moment pour se couvrir un brin. Mais la robe finissait par reprendre sa place à tout coup, dévoilant généreusement des rondeurs que la bibliothécaire préférait voir cachées.

-Il faut surtout dire que je n’avais pas pris la peine de l’essayer avant… grommela la sorcière en prenant une gorgée de vin pour se calmer les nerfs. Je savais qu’elle allait me faire… j’avais mal évalué le décolleté, justifia-t-elle lorsque Hannah lui expliqua qu’elle détestait sa robe car elle n’avait pas pensé à son confort.

Un petit frisson la parcouru lorsque l’infirmière ramena doucement l’une de ses mèches brunes sur son buste, comme si ce petit geste pudique allait suffire à ce que la bibliothécaire se sente plus à l’aise dans sa tenue. Le contact des doigts d’Hannah sur sa peau avait toutefois eu cet effet de la distraire de sa gêne pour ne pense qu’à être touchée à nouveau. À tel point qu’elle parvint à ne pas trop rougir à être qualifiée « d’époustouflante », se contentant se sourire nerveusement, les yeux toujours fixé sur la main qui l’avait touchée.

-Ce n’était techniquement pas vraiment mon choix… commence-t-elle en profitant que Milligan buvait pour lui répondre, car mes choix sont bien plus ordinaires, tu le sais bien. Et j’ai horreur de faire les magasins… heu, je veux dire, pour moi! s’empresse-t-elle de se corriger en secouant la main, se souvenant leurs journées « de filles » à faire des courses ensemble. Ça, ça lui plaisait, bien sûr… Que je retourne mettre ma robe à poches?! s’exclame soudainement Lestrange, interrompant son amoureuse dans sa suggestion, qui n’avait bien sûr rien à voir avec enfiler de vieilles fringues pour un bal.

En fait, elle lui proposait de lui prêter une robe? Dans une autre vie, quand Sheireen n’était qu’une ermite sans amies, elle aurait immédiatement refusé, prétextant que ces choses ne se faisaient pas et qu’elle n’avait pas envie d’embêter qui que ce soit pour une broutille… mais… là, c’était Hannah. Sa Hannah, quoi. En fait, elle se trouvait même idiote de ne pas y avoir songé et lui avoir demandé de lui prêter un truc convenable pour le bal auquel elle l’avait invitée, plutôt que de demander à sa mère! Elle aurait dû y songer avant, tiens, mais elle était si peu habituée à demander quoi que ce soit à qui que ce soit, que ça ne lui avait même pas effleuré l’esprit.

Lestrange n’était pas trop certaine de qui était cette Hepburn, son nom lui disait quelque chose… mais elle n’arrivait pas à mettre le doigt dessus. Était-ce l’une de ces sorcières célèbres du milieu du vingtième siècle qui s’étaient si sournoisement intégrées à la vie des moldues, comme s’il s’agissait d’un jeu d’acteur? Qu’importe, son style vestimentaire ne pouvait certainement pas être plus clinquant que ce que portait maintenant la bibliothécaire, pas vrai?

-Tant qu’on ne me voit plus la poitrine de façon ostentatoire, je veux bien porter n’importe laquelle de tes robes. Je veux bien la voir, oui, merci, c’est tellement gentil de l’offrir, Hannah… chuchote-t-elle en glissant à nouveau sa main libre dans celle de l’infirmière, reprenant la direction de la sortie de la Grande Salle à sa suite. Tu es vraiment un amour… ajoute-t-elle dans un murmure, rougissant en jetant un œil à la ronde pour s’assurer que personne n’avait entendu ce commentaire.

C’est qu’à les voir fuir la salle de balle de cette façon, main dans la main avec leur coupe de vin et cet air pressé… Il y avait de quoi se poser des questions. D’ailleurs, quelques regards curieux croisèrent celui de Sheireen, bien qu’elle avait tenté de les éviter, et maintenant elle regardait le bout de ses souliers qui apparaissent sporadiquement de sous sa longue jupe à chacun de ses pas. Elle avala une nouvelle gorgée de courage liquide avant d’oser ajouter, avec plus de timidité que d’humour, une réplique qui aurait dû détendre l’atmosphère mais ne fit que l’embarrasser encore plus.

-Il semble y avoir quelques personnes qui s’imaginent qu’on ne reviendra pas de sitôt, à se sauver du bal de la sorte, murmura-t-elle en jetant un regard oblique à Milligan. Et je les comprends… ça a l’air très louche.

Sans oublier que, bien franchement, elle-même doutait de sa capacité à résister à l’envie de rester plus longtemps à l’infirmerie en compagnie d’Hannah plutôt que de retourner s’ennuyer au bal. Certes, les spectacles des élèves venus montrer leurs talents pour obtenir le prix du concours pouvait s’avérer intéressant, mais Sheireen avait du mal à s’imaginer danser toute la soirée. Pas qu’elle en fut incapable, bien au contraire, simplement qu’elle préférait ne pas être au centre de l’attention. Et du coup, là, alors qu’elles seraient toutes seules pendant un instant… ce serait une autre Lestrange, très différente, qui reprendrait le dessus sous peu.

Le chemin menant à l’infirmerie s’était effectué plutôt rapidement, la route des deux dames n’ayant pas été encombrées par qui que ce soit puisque presque tout le monde se trouvait déjà dans la Grande Salle à cette heure. La bibliothécaire soupira en refermant la porte de la grande pièce vide derrière elle. C’était rigolo de constater à quel point les adolescents étaient moins « malades » ou « blessés » lorsqu’un événement important ou stimulant approchait, mais qu’ils avaient soudainement besoin de soins pendant les examens. Un petit sourire amusé aux lèvres, la jeune femme retira son magnifique chapeau, bien trop pimpant pour sa personnalité discrète, et le posa sur une civière, pendant que son amoureuse allait chercher la fameuse housse.

Codage par Libella sur Graphiorum


@Hannah Milligan

_________________
Le bal de fin d'année 2021! Shei%20Sign

descriptionLe bal de fin d'année 2021! EmptyRe: Le bal de fin d'année 2021!

more_horiz
Clarissa adorait comment Elyas et elle se poussaient l’un l’autre à se dépasser avec des défis tantôt loufoques, tantôt plus légitimes. Ça faisait en sorte que l’excitation était toujours au rendez-vous et que, par conséquent, leur relation n’était jamais ennuyante! Elle espérait d’ailleurs que sa combinaison de sortilèges amènerait ne serait-ce qu’un sourire à son petit ami étant donné qu’elle connaissait son amour des animaux. Et si ça pouvait leur faire gagner un prix… Ça serait uniquement la cerise sur le gâteau!

Il va sans dire que la Serdaigle fut enchantée de le voir applaudir ses efforts. Elle s’inclina tel un maestro à la fin d’un spectacle avant de l’inviter à lui montrer ce qu’il savait faire. Elle se mordit la lèvre pour retenir un rire à le voir lui retourner sa courbette. « Qui se ressemble s’assemble, » disait-on. Elle joignit ensuite ses mains, qu’elle plaça devant sa bouche, impatiente de voir ce qu’il concocterait pour elle. Son sourire attendrit témoigna amplement de l’admiration qu’elle portait au patronus du Poufsouffle, qu’elle suivit du regard. Puis elle s’extasia devant les paroles romantiques qui apparurent à la place du golden retriever. Elle lança alors un regard à la limite larmoyant à son amoureux, seulement pour être surprise avec un somptueux bouquet de fleurs.

- Oh, a mhuirnín (chéri), tu vas me faire pleurer! Elle porta le bouquet à son nez afin d’humer son délicieux parfum. Elle se permit de fermer les yeux quelques secondes, se remémorant sa terre natale. Évidemment que ça me plaît, confirma-t-elle en se blottissant à nouveau contre lui. Je t’aime, susurra-t-elle en accueillant le baiser de son beau. Une lueur d’espièglerie apparut dans son regard à la mention du concours. Je crois que nous avons toutes les chances. Après tout, nous sommes bourrés de talent. Quant à cette danse, j’accepte volontiers, charmant jeune homme. Elle ne manqua pas la mise en garde de son compagnon envers le buffet. Aucun moyen de douter de ton amour pour moi quand tu me fais passer devant un tel affichage impressionnant de nourriture. C’est très touchant.

Quoiqu’à vrai dire, la joueuse de Quidditch elle-même ferait passer son copain avant la possibilité de faire réapparaître la collection de la bibliothèque d’Alexandrie!

L’Irlandaise se laissa guider jusqu’à la piste de danse, un large sourire égayant son visage. C’était si romantique d’avoir sa tendre moitié avec qui valser dans un décor aussi féérique que celui de la grande salle en cette occasion spéciale. Il la faisait tournoyer sur elle-même un instant et la prenait dans ses bras le suivant. Elle n’avait pas à réfléchir, juste à profiter du rythme et de son excellente compagnie. C’était peut-être étrange à dire, mais elle se sentait un peu comme une princesse avec son prince charmant en ce moment.

Clary observa son cavalier avec affection. Elle avait envie de l’embrasser, mais son expression laissait présager une conversation moins joyeuse. Elle se contenta de caresser tendrement son bras.

- Oui. Maimeó a particulièrement hâte de me revoir… Et espère fortement que je ramène ce joli garçon qui a volé mon coeur. Elle sourit tristement et soupira. Elle ferma les yeux, son front contre le sien. Une partie de moi n’a pas envie de partir. Je ne sais pas comment je vais survivre à deux mois sans toi… Elle se lova contre son amoureux et enfouit son visage dans le creux de son cou. Je vais t’écrire tellement souvent que tu vas demander une ordonnance restrictive contre Clémentine. Elle embrassa son compagnon sur la joue. Je viendrai faire un tour ou deux à Pré-Au-Lard, question que tu ne m’oublies pas… Ainsi que passer quelques jours à Londres avec le plus beau blond qui soit.

L’universitaire alla quérir les lèvres de son petit ami en sachant que ce serait une des dernières fois avant son départ pour la maison. Elle n’était pas prête à le laisser derrière… Si ce n’était que sa grand-mère prenait de l’âge et qu’elle voyait peu son père avec tous ses tournois, elle serait restée ici pour l’été. Elle n’avait pas peur que leur couple s’effrite avec le temps et la distance… Mais comme Elyas l’avait si bien dit, ce serait probablement l’été le plus long de sa vie. Elle secoua doucement la tête.

- C’est assez d’apitoiement pour une soirée. Nous sommes ici pour fêter ou pas? Elle frotta son nez à celui de l’animagus. Je crois qu’il est grand temps de te réconcilier avec le buffet. Je ne voudrais pas que vous partiez sur de mauvais termes, tu sais, fit-elle en haussant les épaules.

Clary prit son cavalier par la main et l’amena aux victuailles qui n’attendaient qu’à être mangées. Elle passa une main dans son dos tandis qu’il choisissait quel délice il attaquerait en premier. Elle se doutait bien que son assiette finirait probablement avec une montagne de nourriture, et ce, même si ce n’était qu’un premier round au buffet. Quant à elle, elle se contenterait de piger dans son assiette. C’était à ça que ça servait une petite amie, non?

- Tu es certain que c’est tout? Tu peux en mettre dans une deuxième assiette et nous prétendrons que c’est la mienne. Elle s’approcha afin de murmurer à son oreille. N’oublie pas que tu dois être en forme tout à l’heure… Tu sais, des fois que j’aurais un soudain malaise et qu’il faudrait que tu me raccompagne à ma chambre.

La Serdaigle lui fit un clin d’oeil, prit la fameuse deuxième assiette, puis fit son chemin jusqu’à une table. Elle choisit une place un peu à l’écart pour profiter de cet encas entre amoureux. Elle tapota la place à côté d’elle.

- Bon appétit, mon coeur.

descriptionLe bal de fin d'année 2021! EmptyRe: Le bal de fin d'année 2021!

more_horiz
Voir sa poitrine de façon ostentatoire... Pour être totalement honnête, Hannah ne serait pas la première à s’en plaindre! Enfin, outre le fait que cela mettrait forcément Sheireen dans l’embarras. Sourire sur ses lèvres, Milligan gloussa aux propos susurrés à la volée par sa petite amie, laquelle rougissait comme une adolescente, ce qui lui donnait un air littéralement adorable! Assurément qu’elle avait songé au fait que leur absence, effectuée en catimini, pourrait faire naître des rumeurs indécentes à leur égard! Mais pour dire vrai, Hannah ne se laissait que très rarement atteindre par ce genre de choses. Let them talk! Pendant que la bibliothécaire, dont la timidité n’avait d’égal que son talent à pouvoir disparaître dès qu’elle le souhaitait, se contentait de fixer le bout de ses souliers dans un déni total, Hannah, elle, gardait la tête haute et souriait même à qui posait les yeux sur elles.

Alors qu’elles se dirigeaient vers l’escalier, la voix de la brunette se fit entendre, surprenant la violette par la teneur de sa réplique. Jetant un regard en coin en direction de Lestrange, Milligan gloussa doucement.

- Tu sais que, dans mon esprit, nous n’allions que te changer de tenue? Fit-elle avec un sourire littéralement amusé. Visiblement, tu as l’esprit bien tordu, petite coquine!

Elle savait d’emblée que Sheireen était une femme très introvertie... Mais elle ne pouvait faire autrement que de la taquiner de la sorte! Elle était si belle lorsque le rose lui montait aux joues. Et puis, ne disait-on pas « qui aime bien châtie bien »? Gloussant doucement, l’infirmière attira sa petite amie vers elle et enlaça ses épaules frêles de son bras avant d’apposer un baiser sur sa tempe dans un geste bourré d’affection.

- As-tu, comme moi, un souvenir soudain d’une certaine salle de bain située aux Trois Balais? Avait-elle chuchoté à l’oreille de sa compagne avant d’éclater d’un rire franc. C’est bon, j’arrête! Allez, mieux vaut se presser si nous ne voulons pas tout rater!

Augmentant la cadence de ses pas, la New-Yorkaise fut la première à mettre les pieds dans l’infirmerie. Prenant une rasade de sa coupe de vin, elle déposa cette dernière sur son bureau, puis se dirigea vers une patère où pendait une housse noire refermée par une fermeture éclair argentée. Pendant que Sheireen prenait ses aises, la jeune femme à la chevelure violacée ouvrit le sac, puis s’empara de la jolie robe pourpre de look rétro. Plaquant cette dernière contre sa poitrine comme pour donner un aperçu à sa douce moitié, Hannah pivota sur elle-même pour lui faire face.

- Comme je disais, elle est sobre, classique, mais de bon goût! Déclara-t-elle. Elle est courte, également, mais pas trop! Tu en penses quoi? Je pensais combiner le tout aveeeeec...

Jetant un coup d’œil tout autour, Hannah repéra un petit coffret recouvert de soie noire, sur son bureau.

- Ceci!

Elle tendit la robe à Sheireen pour qu’elle s’en saisisse, puis agrippa le boîtier. Ouvrant ce dernier, elle dévoila un joli collier de perles à deux rangs, le tout accompagné par de délicates boucles d’oreilles.

- Qu’est-ce que tu en dis? Ces perles... elles appartenaient à ma grand-mère, ajouta-t-elle doucement en se rapprochant de son amoureuse. Je te les prête volontiers, si tu le souhaites! Si ta robe actuelle est époustouflante, je crois que celle-ci t’ira encore mieux... puisque tu y seras probablement beaucoup plus à l’aise. Tu n’es jamais aussi belle que lorsque tu souris franchement, mon cœur.

Hannah détaillait les traits de la bibliothécaire avec tellement d’affection. Doucement, elle leva une main et la glissa derrière la nuque de la brunette afin de l’inciter très gentiment à se rapprocher d’elle. Tendrement, elle embrassa ces magnifiques lèvres dans un élan d’amour débordant. Ce contact n’avait à priori rien de sensuel, mais témoignait en lui seul des doux sentiments que cultivait Hannah envers Sheireen.

- Alors... Fit-elle d’un ton doux. Tu veux bien l’essayer pour moi? Je peux t’aider à l’enfiler si tu le souhaites. La fermeture éclair sera peut-être difficile à refermer, toute seule. Attends, je vais au moins verrouiller la porte, pour éviter que quiconque n’entre au moment inopportun! Je doute que tu n’apprécies une intrusion, entre deux robes!

Gloussant malgré tout, Milligan usa de sa baguette et balança un sortilège pour verrouiller le seul accès connu de l’infirmerie.

- J’imagine que tu meurs d’envie de retirer cette marrée dorée? Allez, retourne-toi, je vais au moins dégrafer ce corset... Ma foi, ça m’a l’air serré tout ça!! Tu dois avoir un mal de chien à respirer... Fit-elle d’un ton surpris en notant la complexité du laçage de la robe. Ta mère a porté cette tenue??

Elle s’exécuta, commençant à défaire le corset d’un air concentré. Non, elle n’avait aucune pensée lubrique dans l’immédiat. Elle souhaitait simplement aider son amoureuse afin qu’elle soit davantage à l’aise avec le reste de la soirée.

_________________
When all the world is spinning 'round
Like a red balloon way up in the clouds
And my feet will not stay on the ground
You anchor me back down


#663399

descriptionLe bal de fin d'année 2021! EmptyRe: Le bal de fin d'année 2021!

more_horiz
Un sourire tendre se dessinait sur ses lèvres alors qu’il détaillait les traits sublimes de sa petite amie. Fermant les yeux à son tour, Elyas accueillit le contact frontal avec affection, se demandant par le fait même comment il allait réussir à passer à travers cette période estivale qui s’annonçait terriblement longue sans la présence rassurante de Clarissa à ses côtés. Gloussant doucement sous les propos de la blondinette, l’excentrique lui jeta un regard complice.

- Clémentine? Fit, ne sachant visiblement pas de qui il s’agissait. Je ne crois pas t’avoir déjà vu avec une chouette nommée Clémentine... ou je me trompe? Mais peu importe, j’aurai plutôt envie de prendre Clémentine en otage, ne serait-ce que parce qu’elle me fera assurément penser à toi... Accueillant d’emblée la Serdaigle contre son cœur, Rosenbaum huma subtilement la chevelure de cette dernière alors qu’elle se lovait contre son cou. Elle sentait si bon... T’es sérieuse? Rétorqua-t-il soudainement aux propos de la belle. Non seulement il me sera impossible de t’oublier, mais tu aurais réellement envie de passer quelques jours à Londres? Dans mon univers terriblement moldu? Tu crois que tu y survivrais?

Il avait prononcé ces derniers mots dans le but unique de taquiner la belle. D’ailleurs, alors qu’il riait bêtement de sa propre boutade ridicule, le sang-mêlé ramena son attention vers la bleu et accepta volontiers ce petit bisou-esquimau dont elle le gratifia avec tant de tendresse.

- Je peux difficilement être plus d’accord avec toi! Fit-il avec un sourire en coin alors qu’elle déclara vouloir mettre de côté leur apitoiement commun.

Lorsque le buffet fut finalement mentionné, l’animagus ne put s’empêcher de trépigner sur place. Son regard s’était de nouveau illuminé et si sa main ne s’était pas déjà logée dans de son amoureuse, il aurait surement applaudi d’excitation. Gamin? Totalement! Mais il s’assumait. Suivant donc sa fabuleuse moitié vers la grande table, le Poufsouffle scannait les victuailles d’un regard critique afin de déterminer ce qui allait terminer sa course dans son assiette. Si d’emblée il s’était dit « au diable, on prend de tout! », il préféra cette fois faire preuve de « retenue », histoire de ne pas foutre la honte monumentale sur Clarissa.

Frottant ses mains l’une contre l’autre, le Londonien agrippa une assiette... et n’y alla pas de main morte avec les délicieuses denrées qui se présentaient à lui. Pour dire vrai, son plat débordait presque... Et pourtant, il avait la nette impression d’y être allé avec parcimonie! Poufsouffle un jour, Poufsouffle toujours! Quignon de pain en bouche (alors qu’ils n’avaient pas encore quitté la table de buffet...), Elyas jeta un regard interloqué à sa petite amie, laquelle lui proposait généreusement de faire usage d’une autre assiette afin de contenir toutes ces somptuosités gastronomiques qui s’offraient à eux.

- Che vrai? Rétorqua-t-il la bouche pleine. T’es trop chympa! La meilleure et... et... et... Oh...

Cette proposition à peine voilée... Alors là, ce sous-entendu n’était pas tombé dans l’oreille d’un sourd. Zut... Avoir la panse trop pleine ou... enfin... avoir suffisamment d’énergie pour finir cette soirée en beauté? Dilemme qui fut rapidement résolu, pour dire vrai.

- Ch’est bon, j’en ai achez... je voudrais pas être malade pour la chuite...

Parce qu’il avait bien remarqué le clin d’œil dont elle l’avait gratifié. Si Rosenbaum était un gourmand notoire, il fallait savoir que ses envies de jeune homme dans la fleur de l’âge étaient nettement plus importants à ses yeux. S’éloignant de la table où s’agglomérait déjà beaucoup de convives, le duo se dégota deux places assises à une petite table, un peu à l’écart. Si d’emblée Clarissa lui souhaitait le bon appétit, Elyas, pour sa part, avalait déjà goulûment le quignon de pain qui trônait toujours dans sa bouche.

- Merci! Fit-il avec un soupir de satisfaction alors qu’il attaquait finalement la plus grande partie de son assiette. Après de nombreuses bouchées ingurgitées à la va-vite, il stoppa net son geste... puis lança un regard en coin en direction de sa compagne. Pardon. On partage? Ça me ferait très plaisir! Oui, oui je t’assure!

Doucement, il repoussa son assiette en direction de sa petite amie, puis en profita pour rapprocher sa chaise de la sienne. Côte à côte, tout près l’un de l’autre, les amoureux partagèrent l’assiette surchargée alors que Rosenbaum faisait davantage preuve de retenue, cette fois. Il n’y avait pas le feu et passer ce moment avec Bellingham était tellement agréable.

- Je pense à un truc, fit-il doucement en prenant un hors-d’œuvre un peu fruité sur un croûton fromagé. Je sais, on avait dit pas d’apitoiement ce soir, considérant la fête et tout... Mais je me demandais... Tu crois que tu pourrais me faire visiter Thurles? Enfin, je ne veux pas m’imposer et tout... Mais j’ai toujours voulu voyager et je n’en ai malheureusement jamais eu l’occasion. L’Irlande serait un bon début, d’autant que c’est relativement près. Enfin... tu vois ce que je veux dire! En comparaison avec l’Australie, les États-Unis ou même le Vietnam, l’Irlande est quand même près. Il détailla les traits de sa petite amie, cherchant quelconque signe d’approbation de sa part. Après, je sais que ta mamie et toi voulez probablement passer beaucoup de temps ensemble, mais je serais très curieux de découvrir ton univers... Et puis, je ne sais toujours pas qui est Clémentine, bien que j’en ai une bonne idée!

Il avait des économies. Il bossait dur depuis environ 2 ans et il n’était pas si rare que les serveuses acceptent de partager leur pourboire avec lui. Il avait de quoi payer ce voyage, sans compter qu’il se doutait bien que Clarissa apprécierait de passer un maximum de temps dans son Irlande natale. Son pays semblait lui manquer par moment.

- Enfin, je sais que tu aimerais venir à Londres et je n’en ai aucune objection! Mais... ll sembla malaisé, un instant, alors qu’il déposait sa fourchette dans son assiette. Enfin. Je ne suis pas encore réellement prêt à te présenter ma famille, tu vois. Il se massa la nuque, embêté, réalisant soudainement que ses propos POUVAIENT porter à confusion. Avant que tu croies que j’ai honte de toi, je veux juste te dire que ce n’est ABSOLUMENT PAS le cas! C’est plutôt le contraire. Les relations avec ma mère sont plutôt houleuses depuis un moment et je ne parlerai même pas de mon beau-père. Au mieux, tu rencontrerais probablement mes amis moldus et découvrirait quelques coins de ma ville natale, mais l’endroit où j’habite n’est pas vraiment accueillant ou chaleureux. Tu comprends? Il eut un pauvre sourire, un instant. Je ne suis pas forcément un enfant de chœur, tu vois. Puis, il prit la main de sa petite amie dans la sienne, caressant le dos de sa main à l’aide de son pouce. Un jour je te présenterai ma mère, je te le promets. Je veux simplement... stabiliser les choses avec elle avant.

Se penchant vers elle, il apposa un baiser tendre sur son front... avant de dévier sa trajectoire pour prendre une croquée soudaine du feuilleté au fromage frais persillé qu’elle tenait entre ses mains. Il éclata de rire devant la surprise qu’il venait d’occasionner, aimant particulièrement taquiner la Serdaigle lorsqu’il le pouvait.

- Allez, parle-moi un peu de ta famille! Ta grand-maman? Elle est comment? Tu passes tous tes étés avec elle?

_________________
Le bal de fin d'année 2021! Sign111

descriptionLe bal de fin d'année 2021! EmptyRe: Le bal de fin d'année 2021!

more_horiz
tumblr_n5c4up6I131slur46o2_500.gif tumblr_n5c4up6I131slur46o4_500.gif
Parler météo
Oui, elles étaient observées, et oui, ça avait un petit quelque chose de très embarrassant. Mais plutôt que l’anxiété que cela aurait dû lui causer, c’étaient des papillons qui chamboulaient à cet instant l’estomac de Sheireen. Il n’y avait pas grands choses dans l’univers qui lui faisait plus plaisir que de passer un moment seule avec Hannah, si court fut-il.

Sauf peut-être recevoir un livre neuf, mais ceci est incomparable, bien entendu.

Milligan réplique, amusée, qu’elle n’avait rien d’autre à l’esprit que de changer la robe de Lestrange, et traita celle-ci de petite coquine pour y avoir seulement songé. La bibliothécaire s’empourpre violement et songe à lui préciser que l’idée venait plutôt des regards curieux qu’on lui avait lancés alors qu’elles quittaient la Grande Salle, mais… elle se tut. Parce que c’était un petit peu un mensonge, quand même. Elle était très capable de penser à cela toute seule, ces derniers temps. De toute façon, Hannah l’ayant attirée vers elle pour poser un baiser sur sa tempe, Sheireen perdit momentanément le fil de ses pensées. Pensées qui furent menées, malgré sa volonté, dans une salle de toilettes d’un pub populaire où s’était produit d’innommables délices.

-Hannah! souffla Sheireen d’un air faussement offensé en regardant autour d’elles, prétendant vouloir s’assurer que nul ne pouvait les entendre, mais réellement pour cacher la rougeur de ses joues, puisqu’elle savait très bien que la voix de son amoureuse c’était faite suffisamment basse pour qu’elle seule puisse comprendre ce qu’elle disait.

Rentrer dans l’infirmerie avait mis un terme à l’échange lubrique, puisque Milligan était partie chercher sa robe de rechange alors que Lestrange l’attendait à l’entrée, s’appuyant sur un lit vide de façon qu’elle voulait nonchalante, après s’être libérée de son imposant couvre-chef. L’infirmière revint assez rapidement en portant une housse, avant d’en dévoiler son contenu, un vêtement plus classique qui plaisait davantage à la bibliothécaire, laquelle ne put retenir un soupir de soulagement en pensant qu’elle serait bientôt libérée de sa « marrée dorée », comme se plaisait à l’appeler Hannah. Certes, le pourpre n’était pas particulièrement sa couleur, contrairement au bleu, mais c’était toujours mieux que tu doré, bien trop tape à l’œil pour une femme aussi discrète qu’elle.

-C’est juste… parfait. Tu es une véritable héroïne ce soir, Hannah, souffla Sheireen en admirant davantage la silhouette délicieuse de son amie de cœur alors que celle tournait sur elle-même, plutôt que la robe qu’elle était censée observer.

Innarrêtable, Milligan lui fit tenir la robe le temps de trouver un petit boitier contenant un ensemble de collier et boucles d’oreilles, qu’elle lui offrit également de lui prêter puisqu’il s’assortissait plutôt bien avec le style du vêtement. Apparement, lesdits bijoux lui provenaient de sa grand-mère, ce qui rendit Lestrange un peu inconfortable, ne voulant pas s’emparer, même pour un soir, d’un héritage familial. Après tout, et si elle l’endommageait, ou pire, le perdait, par une de ses innombrables bévues? Un peu étourdie par les intarissables paroles de l’infirmière, la bibliothécaire n’avait pu glisser mot avant cet instant où Hannah s’empara de ses lèvres, après lui avoir affirmé que si elle la trouvait époustouflante dans sa robe actuelle, elle la préférait quand elle souriait franchement.

-Tu… tu es certaine que ça ne t’embête pas?... murmura-t-elle pour la forme dès qu’elle en eut l’occasion, les yeux toujours clos suite à son baiser avec Hannah, comme si elle en attendait (ou en espérait…) un autre.

Lestrange savait déjà que Milligan balaierait du revers de la main toute tentative de protestation ou d’évitement, mais comme elle restait la définition même de l’hésitation, elle ne pouvait s’empêcher une petite tentative de fuite. Sauf que c’était sans compter sur le fait que l’infirmière agitait déjà sa baguette pour verrouiller la porte derrière elles, affirmant qu’elle ne voudrait certainement pas être surprise nue dans l’infirmerie. Enfin, ce n’était pas ces mots exacts, mais…

-Tu n’as toujours pas la moindre pensée lubrique, alors? ne peut-elle s’empêcher de glousser puisque Hannah s’était si généreusement offerte pour l’aider avec son changement de tenue. Je trouve que ça ressemble drôlement à une aventure aux Trois Balais, toute cette histoire… confort en prime… chuchota-t-elle à nouveau en tapotant le lit sur lequel elle s’était appuyée plus tôt, mais laissant son amoureuse se glisser dans son dos sans protester.

Les épaules de la bibliothécaire tressautent légèrement du fou rire qu’elle tente d’étouffer. Elle avait attaché magiquement sa robe un peu plus tôt, et aurait utilisé la même méthode pour s’en défaire, mais elle n’allait certainement pas se priver du plaisir de laisser la tâche à son infirmière préférée, surtout si celle-ci le lui offrait si généreusement. À l’exclamation de celle-ci du fait que le vêtement semblait serré, Sheireen secoua la tête, mais son rire paru dans sa voix lorsqu’elle répondit.

-Pas du tout, je crois même que je ne l’avais pas assez serrée, puisqu’elle passait son temps à descendre de façon… enfin, tu l’as remarqué quoi. Mais oui, maman a dû la porter du temps où elle assistait à ces innombrables et ennuyants bals de sorciers en France, et dans toute l’Europe, quand j’y penses… Elle a toujours apprécié plus que moi d’être le centre d’attention, à mon plus grand dam, bien sûr. Je sais que j’ai l’air de me plaindre tout en ayant une cuillère d’argent dans la bouche, mais être une Lestrange m’a toujours semblé un si lourd poids à porter… pire que cette fichue robe! soupira-t-elle dans un soulagement évident alors que ledit poids du vêtement s’écroulait au sol grâce aux bons soins d’Hannah, dont les doigts délicats avaient glissés si merveilleusement dans son dos. Merci...

Comme d’habitude obsédée par les « qu’en dira-t-on? », la bibliothécaire eut une petite pensée gênée en sachant très bien que ceux qui la verraient revenir accoutrée différemment allaient se faire de drôles d’idées. Après tout, elle n’avait pas manqué de se faire remarquer dans la Grande Salle tout à l’heure, l’absence de sa robe d’or n’allait donc pas passer inaperçue. Toutes sortes de scénarios allaient certainement croître dans les esprits les plus lubriques. Mais au fond, que pouvait-elle vraiment y faire?

Bien qu’uniquement couverte par ses sous-vêtements (quelle avait joliment assortis, par un heureux hasard) ce ne fut pas cette presque nudité qui l’a fit rougir, mais les scénarios qui naissaient dans sa tête. Elle n’avait pas plus hâte que ça de retourner au bal, les événements mondains l’horripilaient, mais le préciser maintenant, ainsi accoutrée, ne ferait qu’encourager Hannah dans sa conviction que sa copine était une dévergondée.

Ce qui devenait de plus en plus vrai depuis que la jolie infirmière était dans sa vie, mais voilà une précision qu’elle ne s’avouait même pas à elle-même.

-Je n’ai jamais compris la fascination des sorciers européens pour les bals, c’est tellement dépassé, ça fait trop période de renaissance à mon goût. Un bel après-midi de lecture sous le soleil pour célébrer la fin de l’année scolaire serait plus joyeux, non? Quoi que ce ne sont pas les « après-midi sous le soleil » qui nous étouffent en Grande-Bretagne, maintenant que j’y penses…

Ouaip, elle en était à parler de météorologie, ça c’était du Sheireen tout craché, quand elle devenait nerveuse et tentait de masquer ce à quoi elle pensait vraiment, il lui fallait débiter des âneries. L’air frais de l’infirmerie fit se dresser de la chair de poule sur ses bras, qu’elle frotta distraitement avant de s’emparer de la robe prêtée par Hannah. Le plus vite elle serait revêtue, plus vite elles retournaient au bal et la bibliothécaire cesserait enfin de se faire des histoires embarrassantes.

Codage par Libella sur Graphiorum


@Hannah Milligan

_________________
Le bal de fin d'année 2021! Shei%20Sign

descriptionLe bal de fin d'année 2021! EmptyRe: Le bal de fin d'année 2021!

more_horiz
C’était peut-être cliché de comparer son petit ami au golden retriever qu’il incarnait parfois, mais il avait réellement des airs de chiot trop adorable tandis qu’il la regardait avec des étoiles dans les yeux et un quignon de pain dans la bouche. Il partageait également le même délai d’assimilation de sous-entendu qu’un chien, comprenant à retardement où elle voulait en venir avec son insinuation. Ah, comment ne pas se sentir spéciale quand un si beau Poufsouffle la valorisait plus que de la nourriture?

- Tu es certain? demanda-t-elle pour le taquiner davantage avant de trouver une place assise.

Clarissa l’observa manger quelque temps, puis reprit son rôle de pique-assiette. Elle pigeait çà et là au travers de la montagne de victuailles de l’animagus sans se faire remarquer… Du moins, l’espace d’une bonne minute. « Bien sûr qu’on partage, » répondit-elle sans le moindre remord, voire qu’elle cligna des yeux à la Bambi. « À moins que ça ne te dérange? » Heureusement, son copain était bon vivant et refusait rarement qu’elle lui vole de petits morceaux de nourriture. « Tu es certain? » Elle passa une main dans les courts cheveux de son partenaire quand celui-ci s’approcha pour faciliter leur consommation d’en-cas. Elle pourrait l’admirer longtemps avant de s’en lasser, pensa-t-elle. Il était sien et c’était simplement merveilleux.

Le bras toujours appuyé sur l’épaule d’Elyas puisqu’elle lui caressait encore les cheveux, la Serdaigle pencha la tête sur le côté lorsqu’il mentionna vouloir discuter d’un sujet mélancolique. « Vas-y, » l’encouragea-t-elle. À quoi bon être sa copine si elle n’était pas là pour écouter ses préoccupations? Elle déposait un léger baiser sur son épaule quand il lui demanda si elle serait partante pour lui faire visiter sa ville natale. Elle se redressa vivement, ne se souciant pas du sourire irrépressible qui se dessinait sur ses lèvres.

- Bien sûr que je pourrais, a mhuirnín! répondit-elle par-dessus lui. Ce qu’il était mignon de s'inquiéter que l’Irlandaise ne veuille pas lui faire une visite guidée durant les vacances d’été, alors qu’en réalité, rien ne lui ferait plus plaisir! Tu n’as pas idée à quel point tu me fais chaud au coeur. Maimeó serait ravie que tu viennes sillonner nos campagnes. La connaissant, elle te préparera un buffet à tous les repas! Dadaí aimerait ça également, même s’il est un père-poule. Pour ce qui est de Clémentine… C’est la conure jandaya de mon père. Il l’a adoptée lors d’un tournoi au Brésil, ne me demande pas pourquoi, puis il s’en sert maintenant comme il le ferait avec un hibou messager. Elle est adorable.

La sorcière enlaça le Londonien et le gratifia même d’un baiser sur la joue. Elle était sur un petit nuage dont elle ne comptait pas descendre de sitôt. Son amoureux, avec elle, à l’endroit qui comptait le plus à ses yeux, entourés de sa famille… Quoi demander de mieux? Rien du tout, si on lui demandait son avis.

-Enfin, je sais que tu aimerais venir à Londres et je n’en ai aucune objection! Mais…

- … Mais? roucoula-t-elle avec son feuilleté au fromage frais persillé dans une main, inconsciente du malaise de son bien-aimé. Mentalement, elle se trouvait toujours en sa charmante compagnie dans un pré irlandais parsemé de fleurs à batifoler joyeusement.

- Enfin. Je ne suis pas encore réellement prêt à te présenter ma famille, tu vois.

La musique et l’ambiance de fête moururent à ses oreilles en même temps. Son air comblé disparut tout aussi rapidement. Elle aurait pu jurer que le monde entier venait d’entendre son coeur craquer, à un point tel qu’elle jeta un coup d’oeil autour pour voir si c’était bien le cas puis elle se redressa. Elle posa ensuite un regard confus sur sa plus-si-tendre moitié.

Que voulait-il dire par « il n’était pas prêt à la présenter à sa famille »? Sans être du type présomptueux, Bellingham s’était toujours considérée comme le genre de petite amie que les gars adoreraient ramener chez eux. Elle était brillante, avait un travail respectable à la bibliothèque et une apparence soignée. Elle était même en voie de devenir guérisseuse! Elle savait comment bien articuler ses propos quand il le fallait et s’abstenir d’alcool au besoin. Jamais n’aurait-elle cru causer une quelconque honte à sa belle-famille… Et pourtant, Elyas Rosenbaum ne voulait pas qu’elle rencontre sa mère.

- Avant que tu croies que j’ai honte de toi…

Pour ça, il était trop tard, tels que pouvaient le témoigner les yeux embués de la jeune femme. Ses pensées ne lui appartenaient plus, voire qu’elles étaient plutôt proie à un désenchantement le plus total.

La joueuse de Quidditch dut faire un effort considérable pour écouter la suite des propos de son compagnon, car l’envie de fuir le bal était quasi impossible à ignorer. Elle ne voulait plus être là, à la vue de tous, tandis qu’elle passait un très mauvais moment. Elle finit néanmoins par comprendre où voulait en venir le Poufsouffle.

- Je ne te cacherai pas que ça fait mal… Mais je vois pourquoi tu serais réticent à m’introduire dans un milieu où, toi-même, tu n’es pas à l’aise. Elle esquissa l’ombre d’un sourire quand il prit sa main dans la sienne. Il n’y a pas d’urgence. Nous irons à ton rythme.

Clarissa ferma les yeux afin de mieux savourer ce petit moment de tendresse qu’elle partageait avec son amoureux. Elle se remettait tranquillement de sa peine - nullement fondée, heureusement - puis comptait résumer sa consommation de feuilleté… auquel il manquait un morceau de plus que tout à l’heure, la faisant mordre du vide! Elle n’eut pas à chercher le coupable très loin, le rire du blondinet suffisant par lui-même pour attester de sa culpabilité. Elle lui lança un regard faussement réprobateur avant d’engouffrer la dernière bouchée. Elle s’essuya les doigts pour éviter de salir sa jolie robe.

- Ma grand-mère? C’est une source inépuisable de sagesse et de patience… Mais qui ne manque pas de caractère quand on lui raconte des bêtises. Ce n’est pas pour rien qu’elle a fait sa scolarité avec les Gryffondor! Mais je l’aime de tout mon coeur. C’est la mère que je n’ai jamais eue, tu sais? Elle entrelaça son bras à celui de son copain et appuya sa tête sur son épaule. Elle n’avait plus très faim. Elle est en harmonie avec la nature et cultive un jardin impressionnant. C’est un peu ce qui m’a amenée à vouloir étudier la médecine. Ça et le fait que mon père revient souvent de ses parties de Quidditch avec des blessures. Elle soupira. Je lui en ai voulu longtemps de m’avoir amenée aux États-Unis avec lui à cause de sa carrière. J’adore l’Irlande, comme tu le sais, et je n’aimais pas laisser ma grand-mère derrière… Sauf qu’elle refusait catégoriquement de venir avec nous. Sa place est à Thurles, pas à nulle part ailleurs. Je comprends mon père d’avoir voulu me garder proche de lui quand j’étais petite, je suis sa seule famille à part maimeó… Il prend le rôle de père très au sérieux. Mais maintenant que j’ai grandi et que je suis plus indépendante, ça va beaucoup mieux. Nous réparons les pots cassés lentement, mais sûrement.

La huitième année se laissa tenter par quelques latkes, ces crêpes de pommes de terre frites qui étaient carrément délicieuses. Elle amena la dernière à la bouche de son petit ami, mais la retira à la dernière seconde pour la manger elle-même. C’était sa vengeance pour le feuilleté.

- Assez parlé des miens et de ma bucolique terre natale! Raconte-moi un peu ce que tu fais quand tu retournes à Londres et qui sont ces amis moldus que je pourrai potentiellement rencontrer un jour. Ils ne doivent pas être si mauvais pour être tes copains. Vous faites quoi pour passer le temps sans Quidditch? Elle poussa l’assiette de nourriture vers le jaune. Fini ça, que nous retournions un peu danser après… Ici ou ailleurs… Elle ne doutait aucunement qu’il devinerait où pouvait être cet autre lieu pour « danser ».

descriptionLe bal de fin d'année 2021! EmptyRe: Le bal de fin d'année 2021!

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum