ExpelliarmusConnexion
-50%
Le deal à ne pas rater :
Nike Sportswear Club Fleece – Sweat à capuche
29.97 € 59.99 €
Voir le deal

descriptionJournée carrière [PV January] EmptyJournée carrière [PV January]

more_horiz
La Gryffondor attendait patiemment à côté de la porte de classe, souriant aux universitaires qui la dévisageaient en sortant. Elle leur envoyait parfois la main pour le simple plaisir de les voir essayer de se rappeler d’où ils la connaissaient alors qu’ils ne s’étaient jamais rencontrés. Elle fit même un clin d’oeil à l’un d’eux qui paraissait particulièrement timide, créant un malaise instantané pour le pauvre garçon qui s'empressa de fuir. Elle plaça sa main devant sa bouche pour rire… Manquant presque d’apostropher la personne qu’elle venait enquiquiner à la base. Elle parvint néanmoins à se planter devant lui pour l’empêcher de disparaître.

- Hé, Ary! 

Avait-elle reçu la permission de l’appeler par son petit surnom? Non. Est-ce que ça l’empêchait de s’en servir? Non plus. Arrêterait-elle en constatant que le principal intéressé n’appréciait pas vraiment? Probablement pas… En fait, non, pas du tout. Elle était teigne comme ça quand elle s’y mettait. Christmas avait eu le malheur de se faire appeler de la sorte alors que la rosette était dans les parages lors d’une séance du club de duel et c’était ce qui avait signé son arrêt de mort en matière d’appellation.

- Toujours partant pour me parler de ta future vocation de… Voyant qu’un de ses camarades de classe s’approchait avec un air interrogateur, elle décida d’improviser un peu. Ventriloque? J’ai entendu dire que tu as un talent fou pour imiter les… Eeeet l’autre élève était parti. Oh, c’était juste une blague! Il faut rigoler un peu dans la vie. Je sais bien que tu veux devenir Auror. Et puis, je suis certaine que peu importe qui c’était va oublier ce que j’ai dit en un rien de temps. Personne ne me prend jamais au sérieux, de toute façon. Elle haussa les épaules; ce n’était pas faux. Non, mais sérieusement, je suis super contente que tu aies accepté de me rencontrer aujourd’hui. Tu veux qu’on s’installe où? J’ai entendu dire que la classe de duel était vide à cette heure-ci.

Le duo insolite se rendit à destination en attirant quelques regards mais, cette fois-ci, Moon ne fit pas exprès pour couvrir le jeune homme de honte. Mine de rien, elle tenait à ce qu’il discute avec elle. Ça ne l’avancerait pas s’il décidait de foutre le camp parce qu’il ne pouvait déjà plus la sentir. D’autant plus qu’elle savait que son caractère exubérant ne plaisait pas à tout le monde… Elle se comptait chanceuse que quelqu’un comme le Serpentard veuille l’éclairer quant au métier qu’elle rêvait de pratiquer plus tard.

Malgré tout, l’adolescente ne put s’empêcher d’entrer dans la salle en effectuant un moonwalk à la Michael Jackson dans « Billie Jean ». C’était son petit côté excentrique qui se manifestait naturellement de temps à autre.

- Alors, que dois-je savoir en premier, capitaine?

descriptionJournée carrière [PV January] EmptyRe: Journée carrière [PV January]

more_horiz
Le cours de Droit Magique venait de toucher à sa fin à l’instant. Rassemblant ses effets, Christmas se releva de son siège et se dirigea vers la porte alors que leur professeur leur rappelait (d’une voix forte pour surplomber la cohue) la liste des lectures devant être effectuées avant la prochaine classe. À l’instar de bon nombre de ses compatriotes de 8e année, le jeune homme écoutait d’une oreille très peu attentive, ayant déjà noté le tout plus tôt. Alors qu’il s’approchait de la sortie de la salle de cours, Ary notait mentalement l’attitude de ses compagnons de classe, lesquels semblaient réagir à une inconnue, située dans le couloir. Intrigué, Christmas continua sa route et, émergeant à peine hors de la salle, nota la présence de la jeune femme colorée qui se tenait tout près, laquelle il put identifier comme étant Moon Yuna Fujiwara. Pour dire vrai, malgré leur différence d’âge (enfin... somme toute pas si élevée, deux ans tout au plus), January connaissait la jeune femme grâce au club de Duel. Ayant côtoyé cette dernière à plusieurs reprises (enfin, par obligation, devons-nous le préciser), le jeune homme ne savait pas trop s’il la trouvait plus énervante qu’intrigante. Ils n’étaient pas amis à proprement dit, ça c’était une évidence... Toutefois, dire qu’il la méprisait ouvertement était également erroné. Il ne savait juste pas... où se positionner par rapport à elle.

Désireux malgré tout d’éviter d’attirer son attention, le Serpentard tenta de s’éclipser à travers le groupe d’élèves de 8e, tentative de fuite malheureusement pauvrement exécutée. Trop perspicace pour se faire duper aussi aisément, Fujiwara se glissa devant lui avec la fluidité d’un chat qui se faisait un point d’honneur de se foutre dans les jambes de son propriétaire juste pour le plaisir de le faire trébucher. Se faisant, le vert se buta à la rouge, laquelle semblait plus résistante qu’initialement escomptée, puisqu’elle ne bougea pas d’un iota. D’ailleurs, venait-elle de le saluer par son surnom? Savait-elle qu’il y avait à peu près que sa sœur qui le surnommait ainsi? Enfin, il arrivait parfois à Phoebe Malefoy d’en faire de même, mais c’était principalement parce qu’ils se connaissaient depuis un moment et qu’il couchait sporadiquement avec sa frangine... Interloqué par tant de culot, Ary fronça des sourcils après avoir soupiré d’irritation sans la moindre retenue. Assurément, son agacement n’entraînait aucune répercussion chez la jeune Asiatique, laquelle semblait presque apprécier la chose. Moon Yuna Fujiwara n’en avait rien à faire d’énerver ou pas. Elle était un peu comme sa sœur à ce sujet.

Elle lui demanda alors s’il était toujours partant pour discuter de sa vocation, puis émit une brève pause, notant au passage que d’autres élèves l’observaient d’un air interrogateur.

- Quoi? Ventriloque? Rétorqua-t-il, surpris par ses propos et haussant un sourcil. Il était confus pour dire vrai. De quoi parlait-elle? Visiblement, son incohérence eut raison de la curiosité mal placée des autres étudiants, lesquels s’éloignèrent sans même chercher à en savoir davantage.

Levant les yeux au ciel, le jeune homme tenta de la contourner alors qu’elle s’exclamait haut et fort quant au fait qu’elle blaguait visiblement. Elle voulut rectifier le tir, prétextant qu’elle était au courant quant à son envie brûlante de devenir Auror et ajouta d’emblée que personne ne la prenait réellement au sérieux de toute façon... Ce qui n’était pas faux. Uh? Stoppant net sa progression, le Serpentard jeta un regard perplexe à la Gryffondor, laquelle prétendait qu’il avait préalablement accepté de discuter avec elle à ce sujet. Quand avait-il fait une telle chose? Il n’avait aucun souvenir à ce suj... Oh wait... C’est de ça qu’elle parlait lorsqu’elle l’avait abordé l’autre jour? Propos auxquels il avait rétorqué un simple « ouais ouais » pour se débarrasser d’elle. Il n’avait pas écouté un traître mot de ce qu’elle avait dit, pour être honnête.

Malheureusement, quelque chose lui disait qu’elle n’accepterait aucun refus de sa part. Fatigué pour cause d’insomnie qui le prenait d’assaut depuis 3 jours, Ary n’avait que très peu de répartie en ce moment. N’arrivant pas à trouver la moindre réplique pour lui faire lâcher le morceau, il se contenta alors de hausser des épaules et de la suivre alors qu’elle suggérait la classe de Duel. De toute façon, il n’avait pas non plus forcément envie de se la mettre à dos... Il aimait le club de Duel et ne désirait pas entacher la bonne ambiance qui y régnait simplement parce qu’il avait été déplacé avec elle.

Arrivant rapidement sur les lieux, le duo insolite attirait les regards des passants, mais January n’en avait rien à faire. Toutefois, le fait qu’elle entre dans la pièce de reculons sans crier gare... ça... ça se le rendait perplexe...

- Qu’est-ce que tu fous? Balança-t-il d’un ton neutre, interrogation qui resta bien évidemment sans réponse.

Ils s’installèrent donc dans une estrade située à la droite de la classe et le vert détailla la rouge un instant comme si elle était un peu... une extraterrestre. Fort heureusement, elle semblait habituée à ce genre d’œillades et se contenta de lui poser sa première question.

- Et bien, déjà, il faut savoir que pour pouvoir accéder au programme de formation des Aurors, il faut des notes plutôt exceptionnelles. En fait, tout va se jouer lorsque tu passeras tes ASPICs, en 7e. Tu devras cumuler au moins cinq Efforts Exceptionnels, ce qui n’est pas rien... Principalement en Potions, Métamorphose, Sortilèges et Défense contre les forces du mal. Alors prépare-toi à ne pas avoir de vie pendant cette année-là...

Il avait bossé comme un fou et avait vécu beaucoup de stress à la fin de l’année scolaire précédente. Enfin, pas qu’il avait de toute façon un cercle social bien élaboré. Toutefois, il avait obtenu les notes nécessaires et était plutôt fier d’avoir réussi cet exploit au bout de plusieurs heures de dur labeur. Et puis, c’était une excellente raison pour se tenir loin des petites fêtes auxquelles sa frangine voulait toujours le faire participer. Le manque de temps, son meilleur allié.

- Personnellement, je compte passer mes LAMAs. Après coup, je quitterai Poudlard pour faire application au ministère de la Magie afin d’accéder à la formation d’Auror. Cette dernière dure trois ans et on dit qu’elle est particulièrement difficile et intensive. Alors j’imagine qu’il va falloir être prêt à tout et être apte à tout laisser derrière pendant ce laps de temps... Personnellement, ça ne m’embête pas. Et toi?

Certes, l’idée d’être loin de November pendant trois ans l’angoissait un brin (ce lien si unique les unissait, après tout), mais il savait qu’il y arriverait. Il comptait lui confier la garde de Crowley pendant ce laps de temps, doutant d’avoir suffisamment de temps à consacrer à ce pauvre chat... Ou alors il s’imaginait la tâche plus importante qu’elle ne l’était réellement? Bref.

Assis sur le banc le plus bas de l’estrade, January appuya ses coudes sur ses genoux, puis jeta un regard en direction de la rosette. Il ne doutait en rien de ses capacités intellectuelles ou de ses facultés à pouvoir atteindre cet objectif si louable selon lui, mais il avait du mal à s’imaginer la jeune femme en Auror. Peut-être était-ce son côté si coloré et excentrique...

- Qu’est-ce qui te pousse à vouloir devenir Auror? Tu m’as tout l’air du genre de fille à aimer s’amuser et faire la fête... Tu crois être capable de faire abstraction de tout ça pendant des années? Je ne dis pas que tu n’as pas ce qu’il faut, loin de là, mais je me questionne sur tes motivations, c’est tout. Il paraît que « ne plus avoir de vie » est un sacré prix à payer. Perso, je m’en fous, mais ce n’est pas tout le monde qui est du même avis que moi.

Plus il la détaillait, plus elle lui faisait penser à November. Enfin... le côté trash tatoué, limite alcoolique et junkie en moins. C’était peut-être pour cette raison qu’il n’arrivait pas à la détester réellement. Elle était différente des autres. Ça lui plaisait UN PEU au fond.

_________________
Journée carrière [PV January] Sans_t12

#66333

descriptionJournée carrière [PV January] EmptyRe: Journée carrière [PV January]

more_horiz
Impossible pour l’adolescente de rester en place après des heures passées à être assise en classe. Elle avait besoin de se dégourdir les membres, et ce, même si son moonwalk n’était pas apprécié à sa juste valeur par son mentor du jour. D’un autre côté, peut-être en viendrait-il à l’admirer à force de la voir faire des aller-retour de reculons? Toujours est-il que ça l’amusait de voir sa mine interloquée. Ce cher Christmas était si fragile, un rien le déboussolait. Quant à elle, sa concentration était à toute épreuve - car oui, elle réfléchissait malgré les apparences!

- Le nerf de la guerre se trouve en septième année, compris!

Ce qui était logique, considérant que c’était la dernière année avant de pouvoir accéder au cursus universitaire. Moon hochait de la tête à chaque élément que lui énumérait sa victime son camarade du club de duel. On aurait presque dit qu’elle dansait du cou. Elle s’immobilisa enfin lorsqu’il déclara d’emblée qu’elle « n’aurait pas de vie ». Elle ne voyait pas la chose de façon aussi pessimiste.

- Alors, pour résumer… Cinq Efforts exceptionnels minimum, n’est-ce pas? Voyons voir ce que disent les résultats de mes BUSES… Un Optimal en Potions, check! Elle leva un premier doigt et en ferait de même pour chaque matière nommée, quitte à utiliser ses deux mains pour y arriver. Un Optimal en Métamorphose, double check! Un Optimal en Sortilèges, triple check! Un Optimal en Défense contre les forces du mal, quadruple check! Un Optimal en Arithmancie, quintuple check! Des Efforts exceptionnels en Histoire de la magie, Astronomie, Botanique et Étude des runes, check! Elle jeta un regard fier et amusé à son conseiller personnel. Mon seul Acceptable est en Soins aux créatures magiques, mais je ne crois pas qu’on m’en tienne rigueur, pas vrai?

La Gryffondor n’avait pas énuméré ses notes de façon hautaine, au contraire, elle avait simplement cherché à montrer qu’elle n’était pas aussi idiote qu’elle ne le laissait paraître. Elle avait une tête sur les épaules et savait s’en servir.

- Tu n’as clairement pas grandi avec des parents asiatiques. Je serais déshéritée plus vite que je ne pourrais jeter un sort d’Expelliarmus si je devais avoir le culot de me présenter avec des notes médiocres!

La rosette décida de s’asseoir par terre face à January, les jambes croisées aux chevilles et les deux mains dans le dos pour se tenir droite. Ça leur éviterait de devoir tourner la tête pour se voir en parlant, ce qui aurait pu se transformer en torticolis avant longtemps. Elle l’écouta présenter le parcours universitaire qu’il comptait suivre.

- Ne sous-estime pas ma motivation! Tu devrais savoir par maintenant que quand j’ai une idée en tête, je ne l’ai pas dans le… Tu sais. Nul besoin d’être vulgaire, n’est-ce pas? Je suis certaine que je peux survivre à trois ans de formation intensive.

L’Asiatique bomba le torse, ayant pleinement confiance en ses capacités. Elle n’avait pas peur de mettre la main à la pâte, ni même de souffrir pour arriver à son but. Elle savait que la vocation qu’elle avait choisie n’était pas une partie de plaisir. Son interlocuteur, cependant, ne semblait pas aussi convaincu qu’elle était de la trempe d’un Auror.

- Ta vision de la vie est si sombre, Ary, dit-elle doucement. Elle trouvait ça réellement dommage. Tu parles comme s’il n’y aurait plus la moindre once de bonheur après avoir quitté Poudlard. Travailler dur ne veut pas dire ne plus avoir de vie, simplement d’apprécier les petits bonheurs du quotidien. Il n’y a rien de mal à s’amuser, tant que le boulot est fait. Sinon, à quoi ça servirait? Elle lui envoya son plus beau sourire. Détends-toi un peu et profite du voyage!

N’était-elle pas censée être celle qui recevait des conseils? D’autant plus que l’universitaire ne devait pas particulièrement avoir envie de l’entendre parler de joie de vivre… Déjà qu’il avait été réticent à lui accorder un peu de son temps, il ne faudrait pas qu’elle abuse.

- Quant à mes motivations… Tu ne le sais peut-être pas, car je suis juste la puce qui te chicote dès que je suis dans les parages, mais je ne viens pas d’une famille de sorciers. Je n’ai donc pas pu me vautrer dans une tour d’ivoire de sang-pur et me suis plutôt fait embêter pour mon « sang-de-bourbe ». Elle mima les guillemets avec ses doigts. J’ai une copine qui est régulièrement victime d’intimidation pour cette même raison. Sauf qu’elle, elle fige de peur. Elle dépend des autres pour sa défense, surtout de sa petite amie… Mais elle ne peut pas toujours avoir quelqu’un avec elle pour la protéger. Je n’ai pas ce problème. Je ne tolère pas ce genre de chose et ça n’est pas donné à tout le monde d’avoir ce courage. Je n’ai aucune misère à intervenir quand je vois quelque chose qui ne me plaît pas. Et puis… Elle passa une main sous sa longue chevelure rose, l’envoyant vers l’arrière en relevant le menton. Je dois bien profiter du don avec lequel je suis née. Voyant que Christmas ne captait pas d’où elle voulait en venir, elle soupira, irritée à son tour qu’il en ignore autant à son sujet après toutes ces années à se côtoyer dans le club de duel. Je suis métamorphomage, Ary, précisa-t-elle en roulant les yeux. C’est un trait recherché chez les Aurors.

Moon se releva d’un seul bond, essuyant sommairement son uniforme. Elle croisa les bras.

- Et comment ça se fait que tu ne connais pas le moonwalk? Et avant que tu ne me poses la question… Non, je n’ai pas nommé ce pas de danse en mon honneur. C’est un célèbre chanteur moldu, Michael Jackson, qui l’a inventé. Il a fait tout un tabac à l’époque et ça continue d’être hyper populaire même aujourd’hui.

descriptionJournée carrière [PV January] EmptyRe: Journée carrière [PV January]

more_horiz
Grosso modo, cette fille était un petit génie! Du moins, c’est ce qu’il en comprenait, par l’élaboration impressionnante de ses notes scolaires. Il fallait dire aussi qu’il avait été dupe sur le sujet : les origines asiatiques de la jeune femme, d’elles-mêmes, témoignaient d’une rigueur non négligeable en termes d’étude ou de travail. Si le tout semblait plutôt cliché à priori, un fond de vérité subsistait toujours. D’ailleurs, elle avait fait preuve de transparence en confirmant l’information d’elle-même. Si d’emblée il était pour le concept de travailler dur afin d’obtenir des résultats, il ne put s’empêcher de songer que la pression engendrée par des attentes aussi élevées devait être plutôt lourde à porter. Et pourtant, la rosette était là, assise devant lui à même le sol, les jambes croisées et un air presque insouciant au visage. D’ailleurs, la réplique qu’elle lui avait servie quant à son propre niveau de motivation avait fait sourire Ary sans qu’il ne s’en rende réellement compte. Elle avait du mordant, qualité qu’il appréciait chez les rares personnes qu’il côtoyait.

Levant un regard en direction de sa vis-à-vis, Ary écouta ses propos sans répliquer. Elle trouvait sa vision des choses plutôt pessimiste. Elle n’avait pas tort… Mais il n’en avait rien à faire pour dire vrai. Il était comme ça : tout sauf un rayon de soleil. Peut-être était-il totalement désillusionné, mais bon, il ne pouvait pas faire autrement. Haussant les épaules, il croisa ses bras sur sa poitrine et il s’adossa sur la contremarche de l’estrade derrière lui.

- Oh mais ne te méprends pas : je m’en fous de bosser dur et de ne pas avoir de vie, lâcha-t-il tout bonnement en haussant des épaules. Ça me convient totalement. Je ne suis pas du genre à faire la fête et à perdre mon temps avec des futilités du genre. Toutefois, je sais d’emblée que ce mode de vie ne plaît pas à tout le monde. Malgré tout, elle lui servait son plus beau sourire combiné à un air presque innocent. Je laisse ce voyage à qui veut en profiter!

Conservant malgré tout un air détendu, mais neutre, Christmas écouta attentivement les propos de la jeune fille, laquelle faisait preuve de beaucoup de transparence quant aux mauvais traitements qu’elle avait subis en tant que « sang-de-bourbe ». Ary n’avait jamais subi de tels propos, venant d’une famille de sang pur. Toutefois, il s’était fait embêter régulièrement, mais sur d’autres sujets. Novy et lui n’avaient non plus jamais toléré ce genre d’impertinence à leur égard. Moon confirmait ce que le brunet pensait d’elle : elle avait une force de caractère et une intelligence digne de sa frangine. C’était un compliment, bien évidemment. Même si à priori son visage ne démontrait aucune marque de respect ou d’admiration, Ary en ressentait toutefois de plus en plus à l’égard de la Gryffondor, en dépit de ce qu’elle pouvait croire à son sujet. Enfin… du respect du moins.

Levant le menton d’un air digne, la rosette laissa entendre à un don particulier, lequel fit naître de la curiosité au sein du Serpentard. Visiblement, elle avait capté ses questionnements, puisqu’elle s’empressa de remettre les pendules à l’heure, soupir d’adolescente et roulement d’yeux en prime.

- Ah bon… Se contenta-t-il de rétorquer tout bonnement lorsqu’il fut question de ses talents de métamorphomage.

Pour dire vrai, il n’avait aucune idée qu’elle était dotée d’un tel don. Certes, c’était une caractéristique recherchée chez les Aurors, mais Ary avait si peu d’intérêt pour ses compatriotes scolaires qu’il n’avait jamais cherché à en savoir plus sur la jeune Fujiwara auparavant… Enfin, jusqu’à maintenant du moins. Dorénavant, sa curiosité serait piquée et son intérêt d’autant plus grandissant.

Se relevant d’un seul bond, Moon Y. Fujiwara croisa les bras sur sa poitrine et lui balança – du moins, il en avait bien l’impression – un regard chargé de jugement alors qu’elle se questionnait sur son manque de culture concernant le Moonwalk. Si sa remarque quant au fait que cette danse un peu bidon n’était pas de son cru le fit très légèrement sourire, le fait que l’origine de ces pas soit attribuable à une star moldue ne l’intéressait guère.

- Que puis-je dire? Je manque de culture en termes de musique populaire moldue, se contenta-t-il de rétorquer, sourire en coin toujours présent. Tu t’attends à ce que je me confonde en excuses ou on peut passer à autre chose? Parce qu’on risque d’attendre longtemps.

Il n’avait aucun talent pour le small talk, ça en était ridicule. Déjà, dans sa tête, il put imaginer sans peine l’expression de Novy, un brin exaspéré par son incompétence crasse. Elle l’aurait probablement agrippé par les épaules et lui aurait dit un truc comme « tu peux retirer ton balai de ton cul maintenant ». Et bien que cette réplique aurait eu ce chic de l’énerver… au fond de lui, il devait admettre qu’elle avait raison. Réalisant alors qu’il avait été réellement bête inutilement avec la jeune femme, le Serpentard se redressa en position debout et passa ses mains dans son visage, énervé par sa propre propension à repousser systématiquement tout le monde qui tentait de le connaître un tant soit peu.

- Je m’excuse, fit-il tout bonnement, les mains maintenant sur les hanches et détournant le regard un instant. Enfin, pas pour le truc de Michaël Jamison là… Évidemment qu’il fut corrigé dans son appellation erronée, n’importe qui ferait comme elle… Peter Jackson, peu importe. Il s’en foutait de lui et de sa danse de la lune de toute façon. Non, mais… je suis nul pour fraterniser, tu vois. Évidemment qu’elle voyait. Elle n’était pas imbécile. Alors non, je ne savais pas que tu étais métarmorphomage parce que je ne perds jamais mon temps à m’intéresser réellement aux autres. Puis, il poussa un long soupir. Ma sœur me dirait de me décoincer… Alors voilà, je vais essayer pour une fois de suivre son conseil : tu m’as l’air sympa et surtout vive d’esprit, qualité que j’apprécie. Puis il leva soudainement une main par souci de stopper la jeune rosette dans son enthousiasme potentiel. Non, je n’ai pas envie d’apprendre le moonwalk, merci. Je danse comme un pied de toute façon. Mais je vais m’efforcer d’éviter d’avoir l’air aussi froid qu’un iceberg… ça, je peux essayer.

Il fallait être honoré (en quelque sorte du moins…) pour que January Christmas parle de la sorte et tente d’être sympa… Parce que normalement, il se serait contenté de l’envoyer paître et aurait quitté sans dire un mot de plus. Cette fois, par contre, il n’en avait pas envie. Il croisa donc les bras sur sa poitrine, puis jeta un regard vers la jeune femme.

- Et si tu me faisais une démonstration? Fit-il soudainement. Tu dis être métamorphomage, et ce, avec une certaine fierté. Je suis curieux de voir ça. Et à voir ta perspicacité, j’imagine que tu peux m’impressionner. Enfin, après, rien t’y oblige. Je suis simplement curieux.

Il haussa des épaules. Au fond, si elle n’en avait pas envie, il ne serait assurément pas le type de garçon à la forcer. Moon Y. Fujiwara était libre de faire ce qu’elle voulait! De toute façon, à voir sa force de caractère, il ne doutait pas qu’elle puisse répliquer avec superbe à quiconque oserait aller outre sa volonté.

_________________
Journée carrière [PV January] Sans_t12

#66333

descriptionJournée carrière [PV January] EmptyRe: Journée carrière [PV January]

more_horiz
Était-ce un sourire en coin que la sixième année voyait chez LE bloc de glace le plus froid de tout Poudlard? Où était son calendrier qu’elle y fasse une croix à la date d’aujourd’hui!? Pourquoi n’avait-elle pas d’appareil photo afin d’immortaliser le moment!?!? On ne la croirait jamais sans preuve tangible!!!!! Tant pis… Elle saurait dans son coeur que c’était bel et bien arrivé!!! LE CHANGEMENT CLIMATIQUE ÉTAIT RÉEL!!!@#%”!)*&/!”%$%$!!!

Ceci étant dit, Moon devait garder son air de jeune fille outrée que Christmas ait une lacune aussi scandaleuse en matière de légendes musicales moldues.

- Tu as raison, ce n’est pas de ta faute si tu as vécu sous une roche tout ce temps, déclara-t-elle en ignorant la pique qu’il avait tenté de lui lancer. Elle avait une bonne carapace, elle pouvait en prendre. Je suis heureuse d’avoir pu t’instruire. Ma BA du jour est accomplie.

La Gryffondor était-elle allée trop loin? Son « mentor » semblait particulièrement exaspéré tout à coup. Elle croyait pourtant qu’ils rigolaient avec leurs petites répliques… D’un autre côté, elle n’était pas sans savoir que sa personnalité pétillante pouvait rapidement devenir exaspérante pour les gens plus sérieux tels que le Serpentard.

Puis il s’excusa.

L’Asiatique cligna excessivement des yeux. « Attends, répètes ça, » répondit-elle involontairement. Elle ne se moquait pas de lui, au contraire, elle était juste terriblement surprise par ce qu’elle venait d’entendre. Eeeeet il déforma le nom du célèbre chanteur. « Michael Jackson. » Eeeeet il le débaptisa encore une fois. Il faisait exprès, elle en était persuadée, mais ajouta tout de même : « Michael. » C’était plus fort qu’elle! Elle le répèterait un millier de fois avant de se décourager. Son cerveau n’acceptait pas que le nom de Michael Jackson soit bâclé. C’était inadmissible, voilà.

Une partie de l’adolescente se demandait si ce soudain élan de culpabilité était un piège visant à lui faire baisser la garde… Ça avait certainement un effet déstabilisateur, en tout cas. D’un autre côté, l’universitaire paraissait sincère dans ses propos. Étaient-ils en train de devenir amis!? Ses yeux s’écarquillèrent jusqu’à ce qu’elle ait un regard digne du Chat Potté. Elle dut lui faire peur avec son sourire grandissant, vu qu’il lui signalait de freiner ses ardeurs d’un mouvement de main.

C’était mignon sa naïveté de croire qu’il pouvait faire marche arrière. Maintenant que le sorcier avait ouvert la porte, sa cadette y avait son pied et elle ne comptait pas l’enlever de sitôt.

- On verra. Le moonwalk, ça ne s’oublie pas. Une fois que tu l’as vu, c’est gravé dans ta mémoire à tout jamais. Je suis persuadée que Novy adorerait te voir essayer autant que moi, fit-elle en haussant nonchalamment les épaules. Mais je suis patiente. Un jour, tu me demanderas de te le montrer. Ça pourrait impressionner ta future copine. Ou copain, je ne juge pas. You do you. Sa petite blague terminée, elle reprit un peu de sérieux. Merci de faire un effort. Je sais que ça requérait de piler sur ton égo de l’admettre de vive voix. À défaut d’être comique, tu es au moins sage!

Eeeet la Fujiwara qu’on connaissait si bien était de retour. Elle n’était jamais philosophe très longtemps, préférant nettement s’amuser.

- Une démonstration de moonwalk!? Il va sans dire que la précision que la présentation était en lien avec son don de métamorphomage fut une grande déception pour la rouge. Ah. Oui… Ça. Ouais, je peux te faire plaisir!

Le pauvre ne savait pas ce qui l’attendait… Ce qui rendait l’exercice mille fois plus comique encore pour la rosette! Elle se mit dos à lui, crispa son visage en se représentant une personne bien précise dans sa tête. Ses cheveux rétrécirent et devinrent hirsutes. Une longue barbe désordonnée poussa. Son nez prit une forme beaucoup plus ronde. Elle faisait un effort surhumain pour ne pas rire comme une forcenée. Une fois sa transformation complète, elle se retourna avec un air grave. La petite canaille avait volé l’apparence du célèbre Hagrid.

- Tu es un sorcier, Ary!  Elle n’en pouvait plus et pouffa de rire au point de plier en deux. Si tu voyais la tronche que tu as tiré! Ça n’avait pas de prix! Je crois que je vais m’en souvenir jusqu’à mon dernier jour, ha ha! Tu ne le sais pas, mais je viens de réaliser un de mes rêves de longue date! 

Moony avait atteint le point de non retour : elle tomba par terre en se tortillant. Plus rien ne pouvait l’arrêter. Elle perdit sa concentration, ce qui la ramena à son aspect normal. « C’était splendide! » Il s’agissait définitivement du meilleur moment de la journée, pour ne pas dire de la semaine… Peut-être même du mois! Enfin, si on omettait sa folle glissade dans les escaliers qui l’avait fait atterir à l’infirmerie dans un état moins que parfait. 

- Ouf, j’ai une crampe!

Une longue minute plus tard, la sixième année parvenait à se rasseoir. Elle prit un instant pour s’essuyer les yeux. Elle s’efforça de calmer sa respiration. Elle se fit un peu de vent puis jeta un coup d’oeil en direction d’Ary. « Okay, tu mérites une vraie démonstration… Ne serait-ce que pour te remercier de ta patience exemplaire. » Elle répéta le même processus que précédemment mais, cette fois, elle opta pour quelque chose de plus spectaculaire : une tête de focifère, complète avec plumes, bec et yeux de hibou. Elle prit une pose voulant dire « Ta-da! »
 

descriptionJournée carrière [PV January] EmptyRe: Journée carrière [PV January]

more_horiz
Ah! Novy adorerait assurément le voir tenter le moonwalk, là-dessus, Moon n’avait absolument pas tort. Toutefois, il ne fallait pas rêver non plus! Jamais il ne lui offrirait cette satisfaction. Over my dead body, disait l’expression. C’était applicable à son niveau d’orgueil! Malgré tout, cette insinuation avait réussi à lui extirper un léger sourire en coin. Rien de trop assumé (après tout, il ne fallait pas croire qu’on réussissait à réellement l’attendrir hein!), mais c’était tout de même là, à la commissure de ses lèvres. Quelque chose lui disait que la jeune Asiatique avait de la suite dans les idées... Elle ne lâcherait pas le morceau quant à cette fameuse danse qui lui semblait pourtant si ridicule. Soit! Il avait également une volonté de roc. Il résisterait sans aucun doute contre l’envahisseur de la culture POP!

Bien évidemment, les remerciements prononcés par la jeune femme furent ponctués d’une petite boutade à peine camouflée! Levant les yeux au ciel, Ary décida de ne pas relever, sous peine d’avoir l’air – une fois de plus – d’un type rigide et totalement dénué de tout sens de l’humour (ce qui était limite vrai, en fait...).

- Non! Pas le moonwalk, s’exaspéra-t-il malgré tout. Passes à autre chose, bon sang! Une démonstration de ton talent de métamorphomage!

Visiblement, elle ne s’offensait en rien (du moins, à priori) de ses propos un peu secs... Il fallait dire qu’Ary n’était pas réputé pour porter des gants blancs lorsque venait le temps d’interagir avec les autres. Fujiwara avait beau être énervante, elle était une fille futée qui était rapide sur la détente. Elle l’avait cerné depuis un bon moment, il en était sûr. Pivotant sur elle-même, la rosette décida donc de lui faire dos afin d’effectuer sa démonstration. Était-ce une façon un peu théâtrale de faire mousser l’intérêt de son spectateur? Parce que le cas échéant... ça fonctionnait à moitié. Ary était curieux... mais il haussa également un sourcil, incertain de vouloir en voir davantage, tout compte fait. Bras croisés sur la poitrine, il riva son regard sur sa compagne du moment... laquelle se mit soudainement à muter. Sa longue chevelure à la couleur florale se mit à raccourcir et à devenir davantage hirsute. Déjà, il pouvait distinguer la silhouette d’une barbe se dessinant sur son visage, puis la métamorphose se complexifia pendant que la Gryffondor prenait visiblement l’apparence de l’illustre Hagrid, connu de tous.

Faisant volteface, la jeune femme balança la phrase connue et articulée par le géant devant le célèbre Harry Potter, usant du sobriquet de January pour compléter la finesse de son calembour. Bien qu’il ne fut en rien impressionné par le jeu de mot/nom bidon, l’apparence empruntée par Fujiwara était toutefois foutrement convaincante. Sourcils haussés, le Serpentard détaillait avec intérêt son interlocutrice qui, de son côté, était assaillie par une hilarité débordante. Littéralement pliée en deux, elle riait comme une petite folle, se tortillant dans tous les sens puisqu’elle était visiblement assaillie par une crampe abdominale phénoménale. À l’opposé se trouvait Ary... qui l’observait d’un air stoïque maintenant. Ouais, non, il ne se marrait pas vraiment. November aurait probablement rigolé également, alors que, pour sa part, il n’en voyait pas forcément l’intérêt. Pour dire vrai, il était plus fasciné par l’étendue de sa faculté que par son sens de l’humour douteux. Comprenait-elle à quel point un tel pouvoir allait être pratique, si bien maîtrisé? Il en était un peu envieux, pour dire vrai.

Revenue en position assise, l’adolescente prit un moment pour recouvrer ses esprits, essuyant ses yeux larmoyants alors que Christmas, lui, n’esquissait pas l’ombre d’un sourire. Aussi froid qu’un iceberg, hein? Ils avaient tous raison. Il le savait bien. Il ne faisait pas exprès d’être si introverti... Il avait probablement reçu un coup sur la tête à la naissance ou un truc du genre, pour peu qu’il en sût quelque chose.

Reprenant le peu de sérieux qui lui était donné d’avoir, Moon le remercia de sa patience « exemplaire » et fit une véritable démonstration de ses talents. Le visage barbu du géant Hagrid se modifia encore une fois, se difformant pendant quelques instants pour ensuite arborer un magnifique plumage fuchsia. Au milieu de son faciès se trouvaient un bec acéré et deux grands yeux semblables à ceux des hiboux. Un focifère! Wow! La jeune femme prenait maintenant la pose, fière de sa métamorphose et avec raison.

L’expression faciale de Ary trahissait son admiration. Elle était douée! Il se releva de son siège et vint rejoindre la Gryffondor, admirant ses traits nouvellement empruntés. En fait, ce qui était le plus étonnant, c’était de voir avec quelle facilité elle arrivait à modifier les moindres fibres de son faciès pour prendre la forme de quelque chose de totalement différent...

- Je peux? Fit-il en tendant la main vers les plumes afin de constater leur texture.

Si d’emblée sa vis-à-vis roucoula – réponse qu’il considéra comme une autorisation –, Ary sursauta littéralement en voyant son bec claquer près de sa main. Évidemment qu’elle se payait sa tête! Son regard de rapace brillait de malice et le nouveau roucoulement qu’elle poussa ressemblait à un rire. Si elle continuait à rire autant, elle allait finir par se pisser dans son froc...

- Hé ho, on se calme! Tu as accepté de me faire une démonstration, je veux juste voir jusqu’où peut aller ton pouvoir. Fit-il en haussant un sourcil, d’un ton neutre.

Le bout de ses doigts entra en contact avec le plumage fuchsia et il put en admirer la texture franchement réaliste; il ressentait sans mal chaque fibre ponctuant le duvet de la fausse créature magique devant lui.

- Okay... Je l’admets, tu m’épates franchement, ajouta-t-il en reculant sa main avant qu’elle ne décide de lui pincer l’index juste pour le plaisir de se payer allègrement sa tête. Tu peux prendre réellement n’importe quelle apparence? Si d’emblée je pensais que les métamorphomages pouvaient se contenter de modifier la couleur de leur chevelure ou de changer leur apparence pour d’autres traits humanoïdes, j’étais loin de me douter que le tout pouvait aller jusqu’au point de ressembler à une créature magique! C’est incroyable quand même... J’en suis même un peu jaloux!

Il esquissa un sourire en coin en prononçant ces derniers mots, sachant pertinemment qu’elle allait se gonfler d’orgueil! De toute façon, ils n’étaient que tous les deux en ce moment... Il n’y avait aucun témoin de sa petite confession! Elle pourrait bien s’en vanter à qui que ce soit, il se ferait un plaisir de démentir ses propos, ou les ignorer bêtement. L’orgueil était un bien vilain défaut, hein?

- Attends, pas parce que j’admire ton talent de métamorphomage que j’apprécie tes pas de danse pour autant, ajouta-t-il, les bras croisés sur sa poitrine à nouveau et sourire en coin malgré tout. Je te le dis et le répète : oublie ça pour le moonwalk, jamais je vais bouger comme ça.

Parce qu’il en était incapable, en fait. Il n’avait que très peu le sens du rythme et était beaucoup trop coincé pour bouger avec fluidité, ce qui était nécessaire pour faire ce genre mouvement.

- Ça fait longtemps que tu as ce talent? Pas la danse! La métamorphose! Je veux dire, je sais que c’est souvent une particularité innée... Mais tu l’as découverte comment? Parce que, de ce que je connais de toi, j’imagine que tu as limite abusée de la chose lorsque tu as compris tout ce que tu pouvais faire grâce à ce don! J’imagine que c’est ce que j’aurais fait aussi. Trop de belles opportunités à ne pas manquer.

Comme par exemple : prendre les traits des gens qui l’énervaient particulièrement et s’amuser à les mettre dans l’eau chaude en faisant des bêtises.

- Comment ça fonctionne au fait? Tu fais que visualiser?

Commençait-il à s’adoucir en présence de la jeune femme de 16 ans? Moui, si on voulait... Mais jamais il ne l’admettrait! L’orgueil, vous savez? Encore et toujours.

_________________
Journée carrière [PV January] Sans_t12

#66333

descriptionJournée carrière [PV January] EmptyRe: Journée carrière [PV January]

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum